toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Flagrant délit: des palestiniens brûlent une oliveraie et se font passer pour « juifs »


Flagrant délit: des palestiniens brûlent une oliveraie et se font passer pour « juifs »

Un jeune habitant juif d’une des collines de Binyamin a filmé un groupe de Palestiniens décimant une oliveraie palestinienne avant de tagguer, en hébreu, le graffiti « Tag Mé’hir, » dans le but de faire croire que des Israéliens étaient responsables de cet acte de vandalisme.
 
 
 Une plainte a été déposée. Les actes de Tag Mé’hir (graffitis, actes de vandalisme perpétrés en général sur des cibles palestiniennes ou militaires…) sont devenus monnaie courante en Judée-Samarie et ils contribuent à noircir la réputation déjà peu reluisante des jeunes des collines. Certains politiciens sont même allés jusqu’à les qualifier d’actes de « terrorisme » !
 
Mais voici plusieurs mois que parmi les habitants des implantations, on affirme qu’une bonne partie de ces actes de vandalisme sont mis en scène par… des Palestiniens !
Ces affirmations, qui n’avaient jusque-là pas vraiment été prises aux sérieux, ont été confirmées par une vidéo, filmée par un habitant d’une des collines jouxtant la localité d’Éli, au nord de la région de Binyamin. Selon le quotidien Maariv, le jeune homme, K., las d’être accusé à tort de perpétrer des actes de Tag Mé’hir, a suivi les conseils d’une société spécialisée en conseil juridique et, durant plusieurs jours, s’est rendu sur plusieurs lieux déjà touchés par ce type d’incidents, muni d’une caméra. Durant l’une de ses patrouilles, aux alentours du village palestinien de Karayout, K. a aperçu un groupe de Palestiniens s’approcher d’une oliveraie avant de couper à la scie électrique olivier après olivier : « J’avais envie de pleurer en voyant ce qu’ils faisaient à ces arbres centenaires », dira plus tard K., qui a filmé toute la scène.
 
Peu après avoir décimé l’oliveraie, les Palestiniens ont taggué sur plusieurs des troncs d’oliviers mis à nu les fameux mots « Tag Mé’hir », afin de faire croire que des jeunes des collines se tenaient derrière cet acte. Une mise en scène parfaitement orchestrée et manifestement financée avec largesse puisque sur les lieux, K. a trouvé plusieurs emballages de scies électriques tout neufs. K. s’est rendu mercredi au poste de police pour déposer plainte et transmis aux policiers la vidéo de la scène.
 
Par Hamodia – JSSNews




Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Flagrant délit: des palestiniens brûlent une oliveraie et se font passer pour « juifs »

    1. Michel Resnikoff

      On aurait aimé voir le film dont vous parlez comme preuve car ces images semblent montrer des gens essayant d’éteindre l’incendie.
      Cet article en l’état est contre productif.

    2. Ratfucker

      Une photo qui ne monte rien: les oliviers sont à peine incommodés par les incendies, seule brûle une broussaille destinée aux chèvres. Ce qui m’émerveille, c’est le choix du mois de janvier pour scier les oliviers: après la fin de la cueillette des olives en décembre, c’est le moment d’élaguer les branchages. Les colons poussent donc la sollicitude envers leurs aimables voisins jusqu’à faire le travail pour eux: un olivier repousse éternellement tant qu’on n’arrache pas ses racines qui plongent à 10m sous terre.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *