toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Alain Finkielkraut : « Une partie de la gauche a perdu la raison et la mémoire »


Alain Finkielkraut : « Une partie de la gauche a perdu la raison et la mémoire »

Alain Finkielkraut réagit  à la lettre envoyée au CSA par deux membres du PS après sa prestation dans Des Paroles et des Actes. : « L’hospitalité se définit selon moi par le don de l’héritage et non par sa liquidation »

Après l’émission, Des Paroles et des Actes ce jeudi 6 février, deux membres du conseil national du PS, Mehdi Ouraoui, ancien directeur de cabinet d’Harlem Désir et Naïma Charaï, présidente de l’Agence national pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSE) ont saisi le CSA. Dans une lettre envoyée à son président, ils qualifient l’intervention d’Alain Finkielkraut «d’inacceptable» et «dangereuse». Ils s’inquiètent précisément de l’usage par le philosophe de l’expression «Français de souche», «directement empruntée au vocabulaire de l’extrême droite».

« Je suis totalement abasourdi. Hier soir, lors de l’émission Des paroles et des actes, j’ai dit que face à une ultra droite nationaliste qui voulait réserver la civilisation française aux Français de sang et de vieille souche, la gauche a traditionnellement défendu l’intégration et l’offrande à l’étranger de cette civilisation. La gauche en se détournant de l’intégration abandonne de fait cette offrande. Manuel Valls a expliqué que nous avions tous trois -lui-même, David Pujadas et moi – des origines étrangères et que c’était tout à l’honneur de la France. J’ai acquiescé mais j’ai ajouté qu’il «ne fallait pas oublier les Français de souche». L’idée qu’on ne puisse plus nommer ceux qui sont Français depuis très longtemps me paraît complétement délirante. L’antiracisme devenu fou nous précipite dans une situation où la seule origine qui n’aurait pas de droit de cité en France, c’est l’origine française. Mes parents sont nés en Pologne, j’ai été naturalisé en même temps qu’eux en 1950 à l’âge de un an, ce qui veut dire que je suis aussi Français que le général de Gaulle mais que je ne suis pas tout à fait Français comme lui. Aujourd’hui, on peut dire absolument n’importe quoi! Je suis stupéfait et, je dois le dire, désemparé d’être taxé de racisme au moment où j’entonne un hymne à l’intégration, et où je m’inquiète de voir la gauche choisir une autre voie, celle du refus de toute préséance de la culture française sur les cultures étrangères ou minoritaires. L’hospitalité se définit selon moi par le don de l’héritage et non par sa liquidation. »

 

source Le Figaro







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Alain Finkielkraut : « Une partie de la gauche a perdu la raison et la mémoire »

    1. Patrick

      Magnifique réponse! Bravo M. Finkielkraut, et continuez à dire et à penser ce que vous pensez, n’en déplaise aux adeptes du politiquement correct ou de la pensée unique…

    2. sarfati

      L’avantage du peuple juif serait bien d’avoir été en exil. Ce fut une épreuve de l’altérité.
      S »altérer et se désaltérer de l’autre.
      Bien plus enrichissant que de vouloir l’annihiler, l’annuler, le confondre, le liquider !

    3. MisterClairvoyant

      Monsieur Alain Finkielkraut vous avez très bien parlé. Les gaucho-intellos et les gauchos tout court, sont devenus les anti-européens, car ils pensant que l’avenir de la France et de l’Europe c’est la l’Eurorabia. Les antiracistes hier de la couleur, sont devenus aujourd’hui les racistes anti-blancs, anti-chrétiens anti-patriotes, etc. Quand il y a des milliers, voir des millions de Nord-africains en Europe être fières de leurs origines, les français et les autres européens devraient avoir honte d’être français et interdits de la fierté de leurs origines?
      Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans nos associations, nos sociétés, nos écoles et surtout dans nos médias, qui ont honte d’exprimer le moindre patriotisme, qui ailleurs, ils encouragent et admirent chez les autres peuples, (palestiniens, etc) être fière d’être français serait une tare et une honte. C’est un scandale national.

    4. annasultana

      « une partie »???? « a perdu »???
      j’adore Finkielkraut! il est mon « frère » sentimental, il est de ma tribu, de mon peuple!
      mais il a la faiblesse de l’aveuglement de ses amours de jeunesse
      il ne voit pas et refuse de voir que tout dans « la gauche » n’était et n’a toujours et partout été qu’illusions, falsifications, manipulations.

      Que pour tromper son monde cela fait des siècles que cette idéologie caméléon, cet Amalech , a investi tous les recoins de la morale chrétienne
      « c’est ce qui se passa lorsqu’une idéologie prédatrice qui couvait sous le scintillant voile des « lumières », s’empara de cette morale, s’en habilla, se débarrassant de ses propriétaires réels en les étouffant physiquement ou en les recouvrant du lourd manteau de la laïcité – n’oubliant jamais au passage de les débarrasser de leurs biens terrestres à son profit- »

      avez vous entendu Gorbatchev qui voulait conserver le communisme en le reformant -viré par les russes avec 1% des voix aux élections- s’étonner douloureusement
       » je suis un fervent adepte de la pensée socialiste, c’est une pensée qui se nourrit de nombreux grands principes du christianisme… »

      qui « se nourrit »?? une idéologie cannibale, qui cannibalise tout ce qui peut vider ses adversaires de toutes substances qui pourraient lui nuire: l’écologie, le libéralisme, la démocratie ! et surtout s’approprier leur vocabulaire, pour les priver de parole!

      j’ai connu un chef d’État remarquable qui était loin d’être le monstre qu’on vous présente mais dont le défaut a été d’être foncièrement anti communiste, c’était Mobutu!
      il avait tout compris de cette idéologie et avait employé leur tactique
      il s’était emparé de leur vocabulaire , retournant cette armes contre eux et les privant de parole

      quand se lèveront des hommes acceptant d’abandonner leurs « rêves de jeunesse » qui clameront cette vérité , que cette idéologie est nue qu’elle est et n’a toujours été qu’un fascisme ordinaire, alors ce pays aura fait un grand pas vers un avenir radieux en réglant son probleme fondamental

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *