toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Jean Pierre Elkabbach, moteur du politiquement correct anti-israélien par Victor Perez


Jean Pierre Elkabbach, moteur du politiquement correct anti-israélien par Victor Perez

Le mythe droit de l’hommiste de Mandela présenté comme une icône de la liberté par les médias vient de se prendre un camouflet de taille par le refus de Benjamin Netanyahu et Shimon Perez d’assister aux funérailles d’un homme qui n’a cessé de soutenir le terrorisme et les pires dictateurs.

En prétextant un coût trop élevé pour ce déplacement Benjamin Netanyahu fait savoir aux dirigeants du monde que Mandela ne vaut vraiment pas un tel déplacement… Joli camouflet que Jean-Pierre Elkabbach palestinophile convaincu est bien incapable de comprendre… Le régime instauré par Mandela est un échec sur tous les plans y compris sur la ségrégation qui existe toujours.

Victor Perez:

Jean-Pierre Elkabbach a interviewé (1), au micro d’Europe N°1Michel Sapin, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. L’entretien a bien sûr porté sur le chômage qui ne finit plus de monter quoi que les responsables politiques français en disent. L’étonnant est donc de voir ce journaliste, en toute fin d’émission, donner son avis sur l’absence des Président et Premier ministre israélien à la cérémonie d’adieu à Nelson Mandela.  

Un avis qui n’a d’autre objectif que de salir l’Etat d’Israël et qui, par la bande, justifie la haine envers celui-ci et tous ses soutiens, juifs principalement.

« On observe tous les chefs d’état présents à Johannesburg ce matin. Moi je voudrais dire que Shimon Pérès et Bibi Netanyahou ne sont pas à Johannesburg. Israël n’a pas toujours combattu l’Apartheid, ils ont peut-être honte d’y aller. Mais ils ont trouvé un argument qui est comique à la limite du ridicule, je me permets de le dire, le voyage est trop cher. Voilà ! (…) C’est une affirmation parce qu’il y avait longtemps que j’avais envie de le dire et que je l’entends pas ».

Il faut se souvenir que la propagande antisémite des années 70 et 80 garantissait, alors, les ‘’liens étroits’’ entre les deux régimes, réduisant ainsi l’israélien à n’être qu’une pâle copie de l’africain du sud.J.P. Elkabbach en a gardé les stigmates anti-israéliens !

A croire ce qu’il s’empresse de rappeler, chacun supposera que si l’Etat d’Israël avait alors combattu l’apartheid, la fin de ce régime serait advenu plus tôt. On ne prête qu’aux riches dit le dicton. Le journaliste a évidemment oublié tous ces pays puissants, la France en tête, ayant beaucoup tardé à l’allumage. Ceux-ci n’ont apparemment pas eu honte d’y aller, et la France n’ayant pas peur du ridicule s’est même octroyé les moyens financiers d’affréter deux appareils. L’un pour Hollande le deuxième pour Sarkozy

Sur tout cela, J.P. Elkabbach se fera très discret !

On ne pourra donc qu’être abasourdi par son désir de pointer le seul Etat d’Israël et son regret de ne pas entendre d’autres condamnations à son encontre !

Si de nos jours le nom d’Itshak Rabin (z’’l) lui est évoqué, nul ne doutera, car pétri de politiquement correct, qu’il rappellera publiquement sa vision de paix et son prix Nobel. Il passera sous silence, si l’on lui prête une mémoire, le fait que cet homme prestigieux fut Premier ministre de 1974 à 1977 et n’avait alors nullement rompu les liens avec le régime d’apartheid. Shimon Pérès, autre prix Nobel, fut, en ce temps, son ministre des Affaires étrangères.

Deux héros de la ‘’bien-pensance’’ anti-israélienne, car en faveur d’un état ‘’palestinien’’, complices de l’apartheid ? Osera t-il soutenir cette stupidité ?

Deux hommes que l’ont retrouve d’ailleurs à la tête de l’état à plusieurs reprises jusqu’en 1991, date officielle de la fin de l’apartheid.

La véritable condamnation radiophonique d’Elkabbach concerne, en fait, seulement Benjamin Netanyahou qui a renoncé à y aller car « le voyage est trop cher ». Excuse, semble t-il, devant aider à camoufler la ‘’honte’’ qu’il ressentirait. Serait-il possible que la mémoire du journaliste ait flanché jusqu’au point d’effacer que son premier mandat a débuté en 1996 ? Nelson Mandela était alors Président de l’Afrique du Sud.

Quel honte peut-il donc ressentir ?

Si excuse il doit y avoir, elle devrait plutôt n’être qu’une réponse à la Ministre des Affaires étrangères sud-africaine Maite Nkoana-Mashabane qui a affirmé, il y a peu, vouloir « ralentir et limiter » les contacts avec l’Etat hébreu en ajoutant qu’« Actuellement, aucun ministre sud-africain ne se rend dans ce pays ».

Un prêté pour un rendu en quelque sorte !

Au final, il ne fait aucun doute que le politiquement correct est tenace en France en ce qui concerne la ‘’culpabilité’’ de l’état juif. J.P.Elkabbach vient d’en donner un parfait exemple. L’antisémitisme a encore de beaux jours devant lui !

Victor PEREZ ©

Liens :

(1) : http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/L-interview-de-Jean-Pierre-Elkabbach/Videos/Michel-Sapin-Je-ne-supporte-pas-la-concurrence-deloyale-1737055/

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Jean Pierre Elkabbach, moteur du politiquement correct anti-israélien par Victor Perez

    1. Marie

      Elkabch taisez vous! Marchais a bien défini ce lèche cu pro gisradien et jeté comme un kleenex par Mitterand et la bande syndicale menée par Serillon et Langlois
      Que lui reste t il de juif cette marionnette mariée avec une goy la dameAvril? rien de ce que lui a transmis ses parents
      Pauvre type qui veut montrer son anti -Israël ´pour être avec ses amis anti juifs sur la même longueur d’onde
      Mais pour nous vrais juifs car soutiens inconditionnels de notre bien aimée pays nous te plaignions d’être un idiot utile
      Tu es devenu un moins que rien et si Bibi n’est pas allé dans ce pays d’apartheid c’est que les noirs sont ingrats .
      Qu’on se souvienne que les juifs ont toujours aide les noirs des USA et de l’Afrique du sud et en retour ce fut Durban .Pourtant nous les avons jamais insulté comme en Europe et dans les pays arbes qui les ont réduit à l’esclavage
      Elkabach pourrait se rappeler de la condition des noirs appèles négros et bamboulas par ces colonialistes pourris d’européens et d’arabes.
      Merci Israel et merci aux juifs de leur respect aux noirs ,nos frères dans le malheur et l’intolérance

    2. Patrick Girard Haddad

      Jean Pierre Elkabbach aeu parfaitement raison de souligner que les motifs invoqués par les dirigeants israéliens frisaient le ridicule pour ne pas dire plus.
      Si beaucoup de Juifs sud africains ont été solidaires de l’ANC, on ne peut que déplorer le fait que certains gouvernements israéliens, y compris travaillistes, aient collaboré avec le régime de l’apartheid dans le domaine nucléaire
      Pour le reste, on se souviendra de Madiba, qui se souviendra de Bibibi?

    3. Soliloque

      Elkabach est 2 fois plus vieux que moi, et je suis déjà en retraite! ce dinosaure n’a pas encore pris sa retraite? quel phénomène! il n’a pas dû se fatiguer beaucoup pendant sa vie active, alors. quelle plaie!

    4. DJÉBALI B.

      ce monsieur El kabache qui a changé son prénom montre bien qu’il est un juif honteux et surtout un juif (il n’est pas le seul c’est un syndrome très répandu et reconnu par la psychiatrie) il se bat contre tout ce qui est juif ou israélien afin que toute la profession journalistique croit en son objectivité prétendue. je crois plutôt à une douteuse objectivité dans le sens du poil des médias historiquement antisémites.
      quand il faut stigmatiser Israél il en rate pas une.
      ne doit-il pas laisser ce boulot aux gauchistes dont c’est l’idéologie.
      on peut bien imaginer que c’est pathologique.
      s’il se sent trop juif, personne n’y est pour quelque chose c’est regrettable qu’il en souffre autant.
      Il professe visiblement un acharnement malsain antisémite,anti-juif antisioniste. tout cela n’est pas du domaine public normalement.
      pour nous son comportement est vraiment infantile et comme on dit communément il de fait beaucoup de cinoche dans sa tête et doit se trouver très grand dans notre socièté.
      s’il accepte je lui conseille de se convertir à l’islam et commencer à être né -gationniste c’est un bon créneau qui paye.
      enfin ce type perd un peu le sens des réalités ou alors il n’a aucune pudeur ou alors encore ils prend les vrais juifs pour des cons.
      lui ne doit pas mériter ce même adjectif sûrement.
      en tentant de choquer l’opinion et l’opinion juive il doit sentir être lui même singulier et important.
      son attitude n’est pas de l’information c’est un filon usé qui ne marche plus et
      que beaucoup d’autres ont essayé , et payé du crédit qu’ils n’auront plus à jamais.
      pourquoi mitterand l’a t-il viré comme un mal propre ( pas directement mais…)
      ce sont deux individus aussi fourbe l’un que l’autre et surtout imbus de eur personne
      benjamin djébali

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *