toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

SCOOP: Nouvelle exposition de propagande palestinienne à Paris : « les Absents » une expo photo « à la recherche des villages arabes détruits par la guerre de 1948 » sous l’égide de Zochrot une ONG anti-israélienne financée par l’Etat français !


SCOOP: Nouvelle exposition de propagande palestinienne à Paris : « les Absents » une expo photo « à la recherche des villages arabes détruits par la guerre de 1948 » sous l’égide de Zochrot une ONG anti-israélienne financée par l’Etat français !

Une nouvelle exposition artistique de pure propagande anti-israélienne a lieu en ce moment à Paris: « les Absents » exposé à Paris, le photographe Bruno Fert a cherché les traces des villages arabes détruits par la guerre de 1948. Cette exposition a été créée avec l’aide de l’ONG anti-israélienne Zochrot, financée en partie par l’Etat français ! 

Cette exposition de pure propagande anti-israélienne ne se préoccupe que des villages arabes détruits lors de la guerre de 1948 mais aucunement des villages Juifs détruits par les armées arabes, notamment en Judée Samarie occupée par la Jordanie: pas un mot sur Hébron, Bethleem, Jérusalem, etc où les armées arabes détruisirent les villages et maisons Juifs !

«Les Absents», en référence aux «présents absents» – en hébreu «nifkadim nohahim» -, une catégorie légale regroupant les Arabes israéliens qui ont fui ou ont été expulsés de leur maison lors de la guerre de 1948, mais qui vivent toujours dans les frontières de l’Etat d’Israël. «Que reste-t-il aujourd’hui de leurs villes et villages vidés de leurs habitants ?» C’est pour répondre à cette question qu’il a voulu «photographier les vestiges de ces localités»,écrit-il en présentant son travail (réalisé en 2012 et 2013), qui a été récompensé par le prix Scam Roger Pic 2013.

Rappelons que lors de la Guerre d’Indépendance de 1948, ce sont les dirigeants arabes qui ont appelés les populations des villages arabes à quitter leurs habitations en attendant « que les Juifs soient rejetés à la mer ».

Effectivement certains villages à majorité arabe ont été détruits lors des combats, mais combien de villages Juifs l’ont été également en Judée Samarie et ailleurs ? L’exposition partisane n’évoque même pas la destruction du patrimoine Juif à Jérusalem et en Judée Samarie lors de cette guerre.

Ainsi, pour une certaine intelligentsia française, seule la victimisation arabe vaut la peine d’être évoquée. Les massacres et pogroms des Juifs par les Arabes doivent être tenus sous silence afin de faire passer l’idée que les israéliens sont forcément les « méchants » occupants !

Cette exposition n’est ni plus ni moins qu’un « FAUX » historique, une nouvelle forme de négationnisme qui doit être combattu de la façon la plus virulente.

Laisser propager l’idée que les israéliens auraient détruits des villages arabes et chasser ceux qui y vivaient sans parler des destructions, des massacres et des expulsions des villages Juifs, sans parler de l’appel des dirigeants Arabes à abandonner les villages pour que les armées Arabes rejettent les Juifs à la mer c’est laissé s’installer la délégitimation d’Israël, c’est orienter l’histoire à charge contre les israéliens !

C’est une réécriture de l’histoire orientée vers la seule victimisation des Arabes, cela s’appelle du négationnisme historique !

Europe Israël va lancer une série d’action pour dénoncer cette exposition de propagande anti-israélienne et dénoncer le financement des ONG anti-israéliennes !

Zochrot une ONG 100 % anti-israélienne financée notamment par la France

L’ONG ZOCHROT, qui a aidé Bruno Fert à faire cette exposition, est une ONG résolument anti-israélienne qui a pour but de «mieux faire prendre conscience de la Naqba [«catastrophe» en arabe, ndlr] à un large public juif, de la destruction de centaines de villages et des centaines de milliers de réfugiés palestiniens causés par la guerre de 1948» ! On croit rêver !

Une ONG israélienne aurait pour objectif de faire prendre conscience aux Juifs que la Guerre d’Indépendance voulue par les Arabes pour détruire le nouvel Etat d’Israël aurait entraîné une catastrophe pour les Arabes ! Quel énorme retournement de l’histoire cette ONG tente de faire passer: ainsi les agresseurs Arabes deviendraient par un tour de passe passe les victimes d’un conflit qu’ils ont initiés…

L’ONG Zochrot tente ainsi d’effacer la vérité historique des  5 États arabes – Égypte, Liban, Syrie, Jordanie et Irak – et leurs armées régulières qui attaquèrent et envahirent le jeune État juif, au nord, au sud et à l’est. L’Arabie Saoudite envoya également des hommes sous commandement égyptien. On trouvait aussi des contingents du Soudan.

Pour Zochrot, seule la catastrophe de la « Naqba » a un intérêt. Or cette fameuse « Naqba« , catastrophe en arabe, est une invention de la propagande palestinienne créée à la fin des années 70 par Yasser Arafat et ses sbires pour victimiser les arabes. En fait de catastrophe, il s’agit là encore d’une inversion de l’histoire en faisant des agresseurs arabes les victimes des israéliens.

Cette ONG est financée en partie par plusieurs gouvernements européens et notamment la France par l’intermédiaire de CCFD-Terre des Hommes à hauteur d’environ 60 000 € par an.

Voici un rapide rappel historique sur la Guerre d’Indépendance

La Guerre d’Indépendance de 1948 (source Comment les réfugiés « palestiniens » furent inventés ? Récit d’une escroquerie…)

Dès qu’Israël déclara son indépendance, les Etats Arabes voisins lancèrent une attaque contre le nouvel Etat. Les armées de l’Egypte, de la Syrie, de la Transjordanie, de l’Irak et des combattants du Liban et de l’Arabie Saoudite attaquèrent Israël dans la nuit du 15 mai 1948. Les Arabes avaient refusé le plan de partage de la Palestine et avaient l’intention de rejeter à la mer les Juifs et détruire ce nouvel Etat…

Le soir même Azzam Pacha, secrétaire de la Ligue Arabe, déclara à la BBC : « Ce sera une monumentale guerre d’extermination qui restera dans l’histoire comme les massacres des Mongols et les croisades. »

En fait, les pays Arabes perdirent leur guerre contre le nouvel Etat Juif pourtant démuni de tout.

Les combats, la peur, mais surtout les déclarations des chefs des pays arabes voisins incitèrent les populations arabes de Palestine à quitter leur foyer pour trouver refuge dans ces pays voisins.

Certains historiens ont tenté de rejeter la faute de cet exode sur les Juifs en les accusant sans preuve d’avoir chassé les arabes, mais ce mouvement de population est surtout la conséquence de ce que firent et dirent les pays « frères » qui persuadèrent leurs coreligionnaires de quitter leurs terres en attendant de « purifier leur sol souillé par l’élément juif. »

En effet, le 15 mai 1948 le Premier Ministre d’Irak déclara à la presse à Bagdad : « Nous écraserons le pays avec nos fusils et nous détruirons tout lieu où les Juifs chercheront refuge. Les Arabes devront emmener leurs femmes et leurs enfants à l’abri pendant le danger, après quoi toute la Palestine sera à eux. »

Les 18 et 24 mars 1948, le recteur d’Al-Azhar au Caire déclara : « Nous jetterons à la mer les bandes de sionistes criminelles et il ne restera plus ainsi un seul Juif en Palestine. Pour que nos armées victorieuses puissent accomplir leur mission sacrée sans s’exposer à faire des victimes parmi nos frères arabes, il faut que ceux-ci quittent provisoirement le pays, afin que nos combattants exercent, dans une liberté totale, l’œuvre d’extermination. »

Le 16 mai 1948, le haut commandement des volontaires arabes pour la libération de la Palestine lance cet appel à Radio Le Caire : « Frères arabes de Palestine, nos armées libéreront en quelques jours le territoire sacré profané par les bandes criminelles athées. Afin que les Juifs, mille fois maudits par Allah, ne se vengent pas sur vous avant leur anéantissement total, nous vous invitons à être nos hôtes. Les Arabes vous ouvrent leurs foyers et leurs cœurs. Nous vaincrons les infidèles, nous écraserons les vipères. Votre patrie, purifiée par vos frères, vous accueillera à nouveau dans la joie et l’allégresse. »

L’évacuation de la Palestine avait été décidée par les Arabes dès janvier 1948 lors d’une réunion des dirigeants arabes à Haïfa.

Les réfugiés étaient certain que leur absence serait de courte durée et qu’ils rentreraient au bout de quelques jours : « Leurs dirigeants leur avaient promis que les armées arabes écraseraient très facilement les bandes sionistes, et qu’il n’y avait nulle raison de panique ni de crainte d’un long exil. » (Mgr Hakim, archevêque catholique de Galilée dans le journal Sada al-Djanub du 16 août 1948)

« Le fait que ces réfugiés sont là est la conséquence directe de l’action des Etats Arabes contre le partage et l’Etat Juif, affirmait M. Ghory (secrétaire du haut comité arabe,Le Télégraphe de Beyrouth, 6 septembre). Les Etats Arabes ont été unanimes pour fixer cette politique et ils doivent tous participer à la résolution du problème. »

Au total le chiffre des réfugiés « palestiniens » à l’issue de la Guerre d’Indépendance est compris entre 500 et 600 000 personnes.

Les réfugiés Juifs oubliés

L’Occident, responsable de nombreuses persécutions des Juifs, oublie facilement que des centaines de milliers de Juifs ont été contraints de fuir sans espoir de retour les pays arabes où ils vivaient, et qu’ils ont luttés pour se réinstaller, que ce soit en Israël ou dans d’autres pays.

Entre 1947 et 1948, un grand nombre de communautés juives furent persécutées, leurs biens confisqués. En Judée Samarie, berceau du Judaïsme, les villages Juifs furent détruits par l’armée Jordanienne, les Juifs furent massacrés ou au mieux expulsés. Il en est de même à Jérusalem qui était majoritairement peuplée de Juifs.

Des pogroms furent organisés à Aden en Egypte, en Libye, en Syrie et en Irak, pays où le sionisme était considéré comme un crime.

Entre 1947 et 1976, environ 900 000 Juifs ont dû quitter les pays arabes où beaucoup étaient installés depuis bien avant l’ère Chrétienne soit plus de 2 000 ans. Parmi eux, 586 000 s’installèrent en Israël. Ce qu’ils possédaient fut perdu car les pays Arabes confisquèrent leurs biens. De sorte qu’à leur arrivée en Israël ils étaient dépourvus de tout. Ils renforcèrent la masse des immigrants rescapés des camps d’extermination nazis.

Ces réfugiés Juifs n’eurent droit à aucune aide internationale. Seuls Israël et les Juifs de diaspora fournirent les fonds nécessaires à leur intégration. Ce fût un lourd effort financier pour un pays en cour de création sans grandes ressources.

« De 1948 à 1951, un total de 687 739 immigrants sont rentrés en Israël, précise M. Konopnicki, c’est-à-dire l’équivalent de la population de l’Etat en 1948. Contrairement aux Etats Arabes qui avaient laissé aux soins de l’ONU les réfugiés qu’ils auraient dû prendre en charge, Israël et les Juifs du monde s’employèrent à leur intégration. Arrivés en grande masse, ils durent attendre dans des camps de transit (chez les Arabes, les camps étaient nommés « camps de réfugiés ») que des logements puissent être construits. »

Alors que les réfugiés juifs ont trouvé une terre d’accueil, un travail et un logement, la grande majorité des réfugiés « palestiniens » continuent d’être parqués dans des camps où ils vivent de la charité de la communauté internationale.

Cette exposition « les Absents » participe à une réécriture de l’histoire négationniste du conflit israélo-arabe en faisant des seuls arabes les victimes des israéliens.

Elle s’inscrit dans un mouvement plus vaste lancée par l’Organisation pour la Coopération Islamique et la Ligue Arabe afin de délégitimer l’Etat d’Israël et en faire le « Juif des Nations », véritable état paria. 

Europe Israël appelle toutes les associations amis d’Israël, tous les parlementaires français à dénoncer le financement par l’Etat français de l’ONG anti-israélienne ZOCHROT ainsi que toutes les autres ONG qui mènent des opérations de propagande anti-israélienne. La France ne peut continuer à financer des associations ou ONG qui n’ont que pour seul but de mener des opérations de propagande contre Israël, pays ami de la France.

Reproduction autorisée avec la mention:

© Jean-Marc MOSKOWICZ pour www.europe-israel.org
Président d’Europe Israël

Source:

Financement de Zochrot:

– Zochrot NGO Monitor

 Funder  Amount in NIS
 MISEREOR (Germany)  271,773
 CCFD (France)  260,506
 ICCO (Netherlands)  245,861
 Broederlijk Delen (Belgium)  212,815
 Christian Aid (UK)  147,371
 HEKS/EPER (Switzerland)  112,418
 Trocaire (Ireland)  100,972
 MCC  84,203
 Oxfam GB  48,582
 Oxfam Solidarity (Belgium)  24,605
 Medico (Germany/Switzerland)  24,306

– Comment les réfugiés « palestiniens » furent inventés ? Récit d’une escroquerie…

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “SCOOP: Nouvelle exposition de propagande palestinienne à Paris : « les Absents » une expo photo « à la recherche des villages arabes détruits par la guerre de 1948 » sous l’égide de Zochrot une ONG anti-israélienne financée par l’Etat français !

    1. yoniiii

      hi

      plusieures choses

      1) il est temps de tirer les conclusion qui s’impose , il faut quitter cette eurabai qui n’en fini pas de s’ecrouler dans l’infame

      prostester ne sert a rien au vu de l’evolution de cette eurabia
      c’est une perte de temps et d’energie au temps investire pour organiser le depart de toutes la communauter juive d’europe

      qu’elle quittent ce continenet de maleur , si les europeen veulent s’auto destriure eux meme et creuver sous les coup du l’islamofaschisme ca les regarde
      mais qu’ils ne s’immagine nullement que l’on va ce saacrifier une 2e fois pour leurs beau yeux

      les pogroms , les ghetto medieviaux ,l’inquisition , la shoa ont a eut notre dose de leurs antisemitisme ; antisionisme , de leurs lacheter , dhimmitude , haine etc;;

      qu’il aille ce faire voir chez les grec…

      au temps investire pour que toutess la communauter et tous les juifs quittent cette region qui etape par etape instale une nouvelle shoa

      ce ne sera pas les camp d’extermination , mais ce sera des ghetto, des pogrom , parci par la

      aidont les juifs qui ne peuvent pass quitter ce continenet de malheurt a le quitter

      ce ne sera pas de l’argent ,investi pour rien

      faire des manifestation , etc ca ne sert a rien . car une autre manifestation noseabonde reviendra
      encore et encore

      il y a d’autre chose a faire plus utile foutre le camp de ce continent de malheur

      by by eurabia

      tu veut mourire sous le joue de l’esclavage shariatique a ta guise
      mais sans nous

    2. shaoul

      je suis persuadé qu’il devient impératif d’avoir une politique de hasbara beaucoup plus active. il y a eu un bon début avec les films du ministre

      je suis persuadé que de nombreux photographes amateurs et pro seront prêts à photographier les traces historiques de notre présence en judée-samarie, jérusalem ‘est’ et dans les pays musulmans

      ensuite d’en faire une belle exposition

      et de faire le tour de l’europe
      surtout dans tous ces musées qui ont exposés les familles de zéros pal

    3. attali

      calomniesssss ………..tout est inverses…les JUIFS ONT TOUT PERDU VIVANT DANS LES PAYS ARABES ….22 PAYS..PERSONNE N’EN PARLE..COMME DE BIEN ENTENDU….

    4. michel boissonneault

      Attali , tu as tout dit ( la vérité ) mais le problème est que les médias
      ne sont pas intègre dans leur analyse et pour ce laver les mains ,
      les grandes chaines utilisent des ONG fanatique comme cela 1)les cotes
      d’écoute sont bonne au détriment de la vérité 2) les médias traditionnel
      ne peuvent êtres poursuivie directement en justice car ces même médias
      profite de ces même ONG….. bref si des juifs sont victime alors
      cela fait vendre + c’est payant de faire du jewish-israel-bashing
      toujour en cote d’écoute

    5. Richard C.

      Accélérer la libération des ZOC et reconquérir sans sommation le néguev; puis botter le cul aux imbéciles qui n’auraient pas compris.
      Depuis que Bibi est moins mou, Fafa commence à se reprendre; en retrouvant notre rigueur, les expos style « jeu de paume » disparaîtront de gré ou de force.
      Les qataris se font respecter; respectons les à notre tour et agissons comme eux!
      L’amitié sera alors au rendez vous, entre gens sérieux…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *