toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël : Les officiers d’origine éthiopienne mises à l’honneur pour la fête du Sig’d


Israël : Les officiers d’origine éthiopienne mises à l’honneur pour la fête du Sig’d

Il y a quelques jours, la fête du Sig’d a été célébrée par la communauté d’origine éthiopienne d’Israël. Cette année, l’accent a été mis sur les femmes de la communauté. Et dans Tsahal, de nombreuses femmes occupent des positions d’officiers et de combattants. En l’honneur de cette fête, des soldates de l’Armée de l’Air racontent la fierté qu’ils apportent à leur communauté.

 

La fête du Sig’d est un jour de jeûne, de purification et de renouveau. Il s’agit d’une fête de pèlerinage et d’un renouvellement de l’alliance entre le peuple et Dieu. Les femmes étant mises en avant cette année, la capitaine Raheli Mellase nous raconte son expérience à l’armée. “Avant même mon recrutement, j’ai toujours voulu servir dans Tsahal. Ma sœur, qui était officier dans la Police Militaire, m’a conseillé de faire le cours d’officiers et mes parents m’ont soutenu tout au long de ce parcours”, raconte Raheli. Elle est aujourd’hui une de commandante de l’école d’officiers de l’Armée de l’Air.

Capitaine Raheli Mellase, seconde de la droite

“J’ai grandi dans un environnement qui a toujours dégagé plein de motivation. Le message a toujours été ‘si tu le veux, tu peux y arriver par toi même’. Aujourd’hui, j’aimerais voir plus d’officiers d’origine éthiopienne. Il faut donner l’envie aux jeunes de devenir officier”, explique Raheli.

La capitaine Banchi Barou, qui a immigré en Israël à l’âge de 3 ans avec sa famille, a également suivi le cours d’officier. “J’ai longtemps hésité avec de rejoindre ce cours”, se rappelle-t-elle. Elle est aujourd’hui officier d’éducation de la base militaire aérienne de Tel-Nof. “C’était important de me prouver à moi même que j’étais capable de le faire, capable de me surpasser et de faire passer ce message aux jeunes de ma communauté : tout le monde peut y arriver.”

Capitaine Banchi Barou

Pour de nombreux jeunes d’origine éthiopienne, faire son service militaire en tant qu’officier est loin d’être une chose simple. C’était ainsi pour la famille de la troisième capitaine, Benchi Melasse, aujourd’hui officier adjudante à la base militaire de Ramon. Elle vient d’une famille éthiopienne et religieuse. Son engagement à l’armée n’était certainement pas évident pour sa famille. “Après avoir pris ma décision, ma famille a compris que c’était le meilleur choix pour moi. Aujourd’hui, ils sont fiers de moi et ma mère ne manque pas une seule cérémonie”, raconte-t-elle.

Trois officiers, trois soldates de l’armée de l’air, trois citoyennes israéliennes d’origine éthiopienne. Toutes remplies de fierté et d’espoir que d’autres suivront leurs traces. “Savoir que je peux toujours faire plus m’a poussé à devenir officier. Je dis toujours à ceux qui me demandent que si vous avez la volonté et la motivation de le faire, devenir officier est une des meilleures décisions que vous pouvez prendre”, raconte Benchi.

 

Armée de Défense d’Israël







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Israël : Les officiers d’origine éthiopienne mises à l’honneur pour la fête du Sig’d

    1. mefaresh01

      Excellente initiative de Tsahal !!!!

      Il est juste que l’on mette en lumière nos jeunes soeurs d’origine éthiopienne qui prennent leur part du fardeau de la défense d’Israël.

      Saluons respectueusement ces jeunes filles et jeunes femmes dont les familles ont connu les temps sombres de la Gola il n’y a pas si longtemps…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *