toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

J.J. Bourdin (RMC) répercute une fausse rumeur de stérilisation forcée en Israël


J.J. Bourdin (RMC) répercute une fausse rumeur de stérilisation forcée en Israël

Encore un flagrant délit de désinformation contre Israël, cette fois sur RMC, le journaliste BOURDIN reprend à son compte une fausse rumeur selon laquelle Israël stériliserait de force des femmes éthiopiennes. Après France-Info qui est une radio 100 % anti-israélienne ne diffusant que des infos à charge contre Israël, RMC se voit aussi touché le « palestinisme », ce mal viral qui consiste à véhiculer les fausses informations issues de la propagande palestiniennes sans jamais les vérifier.Par Josiane Sberro:

L’activisme des associations pro-palestiniennes en France atteint des sommets. Manifestations de rue, BDS et boycott abusif, accès à toutes les formes de médiatisation de l’image et de la parole souvent dévoyées.

Images ou écrits sortis de leur contexte, affirmations gratuites et répétées, medias radiophoniques, tout leur est ouvert à profusion. Ces techniciens de la désinformation en utilisent avec brio, toutes les techniques telles que l’omission volontaire, la non-reprise du correctif après l’annonce d’une fausse affirmation, la sortie du contexte ou l’excessive contextualisation qui innocente le coupable.

En cas de conflit, demander dans les medias un droit de réponse ou une simple mise au point est devenu projet inaccessible pour qui recherche simplement les voies de l’objectivité.

Nous vous proposons un exemple criant de la désinformation ambiante et toujours accessible à un public nombreux, non averti donc manipulable à souhait.

Le 29 aout dernier, l’affirmation mensongère et diffamante d’un auditeur de radio Rmc visiblement formé à ce genre d’intervention militante, est confirmée peu après par le journaliste en fonction, à une heure de grande écoute.

Cliquez sur :

MP3 - 6.1 Mo

Une demande est faite par mail de prise de parole pour corriger l’erreur. La parole n’est pas accordée et le journaliste corrobore le propos à l’antenne, comme le prouve le MP3 de l’enregistrement direct.

Cliquez sur :

MP3 - 1 Mo

Par courrier, une tentative de clarification est adressée au journaliste en question. Elle demeure sans réponse. Le même silence méprisant fait suite au même courrier adressé à la direction de cette station. Il n’y avait là pourtant aucune tentative autre, que celle d’éclairer un journalistepeut être informé par des sources douteuses. Nous resterons sur notre questionnement, s’il s’agit là d’une simple erreur ou d’une volonté délibérée de nuire.

—————–

1er courrier :

7 septembre 2013 Monsieur BOURDIN RMC

Monsieur Bourdin,

Vous êtes ces temps derniers, une parole écoutée de l’information sur RMC.

« Chez moi chacun a le droit de s’exprimer » est votre belle profession de foi.

Vous atteindre au téléphone ou par mail est un véritable chemin de Damas que, pour ma part, malgré la multitude d’essais je n’ai jamais réussi à franchir.

L’individualisation extrême a laquelle vous vous prêtez dans votre fonction de communiquant, vous met en première ligne des différentes interprétations possibles d’un événement, et exige de vous une solide connaissance des sujets traités, afin d’en donner à entendre les différents aspects, dans leur contexte.

Comme moi, vous connaissez les nombreuses techniques de la désinformation dont l’omission volontaire, la non reprise du correctif après l’annonce d’une fausse affirmation, la sortie du contexte ou l’excessive contextualisation qui innocente le coupable, sont des témoignages fréquents.

Ces jours derniers, une intervention d’auditeur a fait déborder le vase de la mal information. Jeudi 29 août vous parlez du sujet actuel : les attaques chimiques en Syrie, ce gigantesque scandale humain.

« Djamel chauffeur routier » demande des preuves de l’agression du peuple syrien par ses dignitaires mais, ajoute-t-il, il y a des preuves oui des preuves ! sur la stérilisation des Ethiopiennes par Israël. A trois reprises, il parle aussi de Palestiniens « gazés », ajoutant à la confusion volontaire des genres.

Sur ces affirmations péremptoires et visiblement préparées, vous tentez de protester, sans développer le moindre argument sérieux et contradictoire ; attitude qui pour l’auditeur peu averti, accrédite le mensonge. Sur le plan déontologique ce procédé n’est pas très élégant, mais ce n’est pas la première fois que cela se produit.

Je vous ai aussitôt adressé un mail qui n’avait rien de vindicatif, avec mon numéro de téléphone, espérant un droit de réponse des plus pacifiques et éclairant. Au lieu d’un échange téléphonique qui aurait été salutaire, productif et amical, vous avez éprouvé le besoin, de confirmer à l’antenneet en direct, le propos de Djamel sur la stérilisation des femmes éthiopiennes.

Les preuves pour la Syrie martyrisée ou les pseudos palestiniens gazés, vous en manquiez sans doute. Voilà l’information déviante et malsaine à laquelle se livrent les médias dits interactifs par auditeurs interposés.

Votre mise au point sur l’Ethiopie, était elle, une prise de position idéologique manifeste. Il se trouve que j’ai suivi ce dossier de près étant proche des associations de droits de l’homme.

Pour confirmer le propos de votre auditeur vous annoncez vos sources : « Cela me titillait je suis allé voir à propos d’Israel et de la stérilisation forcée des « Fallachas » (sic) des femmes éthiopiennes. Je regardais sur le site de l’Humanité.fr »

Avec ce journal aux opinions idéologiques connues, vous affirmez Stérilisation des femmes éthiopiennes, c’est-à-dire un processus irréversible. Vous ne semblez pas réaliser, en disant cela, la gravité de l’accusation diffamatoire que vous portez contre un Etat. Vous qui, d’habitude, êtes si porté à la « non-stigmatisation » de communautés particulières.

Vous nommez stérilisation un contrôle des naissances rendu indispensable, en gestion d’une catastrophe humanitaire majeure. Votre méconnaissance de ce problème vous fait nommer ces femmes « Fallachas », terme injurieux et « stigmatisant » interdit depuis 1983 à l’égard de ce peuple massacré, affamé, détruit par la haine religieuse.

Par trois fois, cet article reprend le terme de stérilisation forcée.

Je tiens à votre disposition les documents et textes de l’ACRI (Association for Civil Right in Israel) qui parlent bien de contraception coercitive. Ces femmes dans la débâcle du transfert massif ont subi des injections de Depo-Provera. Les tentatives de formation à la contraception contrôlées’étant avérées vaines.

Avant de vous répondre, nous avons consulté gynécologues et Laboratoire producteur de cecontraceptif. Les réponses sont sans équivoque :

- Le Depo-Provera a une action d’une durée de trois mois jamais plus. Ces injections peuvent sans risque être renouvelées selon les besoins. Produit aux rares effets secondaires.

- En conséquence, la découverte d’une grossesse sous médroxyprogestérone ne justifie pasl’interruption de la grossesse

- Les données chez les enfants allaités étant rassurantes, l’allaitement est envisageable chez les femmes recevant de l’acétate de médroxyprogesterone comme moyen contraceptif.

- Vous trouverez ci jointes les copies des pages du Vidal pharmaceutique qui confirment mon propos.

Le reproche qui est fait par l’ACRI aux services de Santé, concerne le seul fait d’avoir, en cespremiers transferts, imposé la contraception sans consentement. Ceci est une faute déontologique évidente et répréhensible, en dépit des conditions d’urgence du moment. Cette remise en question est largement réalisée par les instances internes de la société israélienne, qui ontdébattu en public et obtenu l’interruption totale du procédé.

La société israélienne est nantie d’organes de régulation qui ont rempli leur mission. Dès leur mise en cause, relayée par la télévision et les organes de presse, le droit individuel a été immédiatement rétabli.

Ce que vous avez affirmé est une relation abusive de la réalité du grave problème qui s’est posé en 1983, lors de l’intégration de dizaine de milliers d’Ethiopiens venus du fond des âges. Il fallait dans l’urgence, les protéger de naissances ingérables sans avoir pris le temps d’un minimum vital sécurisé pour des adultes passés en quelques heures d’avion, du Gondar à la société technologique.

Où est l’objectivité dans tout cela ? Aujourd’hui, avec le recul et dans le confort des studios, c’est oublier un peu vite, l’état de délabrement physique et moral de ces milliers d’Ethiopiens promis à unemort certaine et violente sans la main tendue d’Israël. Oublier les épidémies qui les décimaient et les ennemis qui s’acharnaient à les détruire.

Ce problème ne peut, en aucun cas, être ainsi ébauché à la sauvette, entre deux questions d’auditeurs. Il demande le développement d’un argumentaire étayé. Que ce soit sur le bien fondé où les erreurs survenues, je suis prête à en discuter avec vous. Mais de grâce, pas d’anathèmes ainsi jetés sans explications. On dirait aujourd’hui sans « stigmatisation » terme à la mode du temps.

Spécialisée, trente années durant, dans l’intégration (réussie) de jeunes « primo-arrivants » maghrébins et africains, je les ai vus, abandonnés dans les banlieues devenues depuis cités de non-droit par un gouvernement inconscient du service de suite et de ses obligations, après avoir décrété le rapprochement des familles en 1974, sans en assumer la responsabilité au quotidien.

Ma préoccupation reste le seul contenu de l’information transmise au public. Votre mise au point était fausse, car incomplète.

Je ne peux accepter votre prise de position injuste, populiste et à la limite, démagogue.

Par votre propos vous activez les haines, et de cela aussi vous êtes redevable Monsieur Bourdin. Je suis prête à en discuter avec vous.

Josiane Sberro

——————————

 

2nd courrier :

 

21 septembre 2013

Monsieur Alain Weill Directeur de RMC

Monsieur, J’ai tenté par un premier courrier de faire appel à la conscience morale de Mr Bourdin journaliste de votre station.

Les propos de cet intervenant sont d’autant plus importants dans leurs conséquences, qu’ils s’adressent et trouvent résonance auprès d’un public populaire et souvent peu averti de la réalité des faits.

Je l’écoute souvent, car mon engagement actif aux instances associatives et culturelles de ma commune « multiculturelle », m’en font une obligation pour comprendre la teneur des événements du jour.

Je suis outrée par le méprisant silence de Mr Bourdin quant à ma tentative de corriger son propostotalement inexact, marqué par une idéologie qui ne sied pas à une antenne tous publics comme la votre.

Par mail direct, j’ai demandé à intervenir au cours de l’émission. Pour toute réponse, Mr Bourdin aréitéré son accusation fallacieuse en se référant au site Huma.fr. pour un journaliste d’opinion avouez que l’on peut faire mieux en matière d’objectivité.

Je tiens en archives, l’enregistrement MP3 de l’intervention de l’auditeur et la reprise de l’assertion de Mr Bourdin, toutes deux du plus mauvais goût de la désinformation idéologique

Dans sa conférence de presse du Nobel en 1957, le grand Camus disait du journaliste :

« Si je trouve ce métier parfois dur, c’est qu’il s’exerce dans l’affreuse société intellectuelle où nous vivons. Où l’on se fait un point d’honneur de la déloyauté, où le réflexe a remplacé la réflexion, où l’on pense à coups de slogans comme le chien de Pavlov salive au coup de cloche, où la méchanceté essaie trop souvent de se faire passer pour de l’intelligence. (…) J’ai essayé de respecter les mots que j’écrivais, puisqu’à travers eux, je pouvais respecter ceux qui pouvaient les lire et que je ne voulais pas tromper. »

Pourriez-vous, Mr le Directeur, faire lire cette profession de foi à votre intervenant ci-dessus désigné, pour lui permettre d’y réfléchir avant toute prise de parole ? N’en déplaise à son désir volontaire ou pas de faire de l’esbroufe, pour faire de l’audience.

Je doute d’avoir une réponse, mais j’aurais au moins tenté par deux fois de m’assurer de l’honnêteté intellectuelle de RMC, ce dont je doute depuis cet événement.

Avec mes respectueuses salutations, merci.

Josiane Sberro

P.J. Ma lettre du 07/10/13 à Mr Bourdin

 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “J.J. Bourdin (RMC) répercute une fausse rumeur de stérilisation forcée en Israël

    1. manitou

      Juste une question! qui finance cette radio,aux ordres de qui répond-t-elle ??? depuis plus de 2 ans des questions sont posés de plus en plus par des maghrébins chouchoutés par bourdin le peureux bizarre,bizarre.

    2. Moshé_007

      bourdin à la traine du régime de poutine, pas de doute, un pro-el-assad dans les médias français, donc pro-hiszbollah et pro-hamas, d’ailleurs sa femme, pour la petite histoire, sa femme, la pseudo-journaliste Anne Niva entretient une jolie histoire « d’amitié » avec un représentant du hizbollah en Suisse !!

      Cocu, mais fidèle le bourdin, à défaut d’avoir le gourdin !

    3. xtemps

      Et le droit de l’hommistes et l’union Européenne préfèrent s’attaquer au Père Fouettard,il y à que les dictatures qui confondent les ramoneurs de cheminée pour des noir,ils voient du noir partout.

    4. Robert Davis

      Ce genre de lettres ne me parait pas trés efficace car on a l’air de solliciter et donner de l’importance à une crapule qui fait VOLONTAIREMENT de la désinfromation! Il faudrait associer systématiquement la gauche et l’extrême gauche au NAZISME en mentionnant bien que nazisme signifie national-socialisme (ils le savent,tant mieux ainsi ils se voient associés à hitler) pour leur enlever toute crédibilité. Et chaque fois que possible il faut leur jeter à la figure que les faux « palestiniens » ne sont qu’un EXPLOSIF que les antisémites veulent maintenir au milieu d’Israel pour l’empêcher de devenir un Etat viable. Ainsi ils verront que notre opposition GRANDIT elle aussi,que nos slogans s’améliorent et que par conséquent leur combat antisioniste est perdu d’avance et ne sert à RIEN. En fait elle nourrit même notre opposition aux faux « palestiniens »!

    5. granes

      Mr Bourdin
      Dommage je vous croyais intègre. J’écoutais RMC depuis des années
      Vous n’avez même pas le courage de reconnaître que vous avez droit à l’erreur et que vous n’avez pas la science infuse. Même pas le courage de rencontrer la personne et de répondre à ses courriers.
      Je suis outrée de votre réaction et dorénavant je zaperai Mr. Bourdin, je ne peux admettre un tel comportement.
      Dommage pour RMC, vous êtes descendu de mon estime, je sais que personne n’est parfait mais ne pas vouloir connaître la vérité , pour un journaliste!!!!
      Après cela ne donnez pas de leçons aux autres s’il vous plait. Il faut commencer par donner l’exemple soit même.
      Je ne suis pas juive mais j’ai voulu connaître ce peuple qu’on accuse de tous les maux, il nous donne des leçons, sachons un peu ouvrir les yeux!!!!
      Salutations déçues

    6. o.icaros

      Bourdin est un crétin. Le slogans de RMC est: si vous êtes témoin de quelque chose appelez-nous. Alors tout le monde appelle, tout le monde a quelque chose à dire, quelque chose à dénoncer, un règlement de compte…
      Dans les propos de ceux qui appellent, il y a plus d’interprétation que d’analyse, de prétendues vérités qui sont de gros ou petits mensonges. Rien n’est vérifié et plus cela semble gros et mieux c’est apprécié chez RMC.
      Quand il y a un drame quelque part, Bourdin envoie ses hommes parce qu’il lui faut impérativement pour le lendemain un témoin de l’affaire, un parent, un proche. Il veut être la premier à l’avoir sur son plateau. Mais que voulez-vous? C’était un représentant de commerce qui s’est reconverti dans le journalisme. C’est monsieur « évidemment », il est d’accord avec tout le monde.
      Vous vous souvenez quand il avait voulu piéger S. Royale avec les sous-marins (il avait trouvé la veille sa question dans le Quid!!!). Ségolène s’était trompé mais Bourdin aussi. Il s’en était expliqué dans l’émission de Scneidermann (?) et avait soutenu, si, si, il y a un sous-marin en construction. Il était le seul à connaître l’information comme si, en France, on peut construire clandestinement un sous-marin!!!! Des millions d’heures de travail et, en amont, un budget énorme voté par l’Assemblée Nationale.

    7. richard c.

      La seule solution: taper au portefeuille!
      En estant en justice pour diffusion de fausses nouvelles, diffamation, l’abonnement aux tribunaux finit par être rentable.
      Si l’Etat d’Israel reçoit des compensations, vous recevrez les félicitations de l’AUJF.
      Et vous ne perdrez plus votre temps à rédiger des lettres à des cafards qui n’en ont rien à faire!

    8. Moshé_007

      La stérilisation se fait en Afrique, un curé de moins, enfin de l’air pour les petits garçons du Cameroun !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *