toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Poutine veut mettre le dossier nucléaire israélien sur la table – Obama va-t-il accepter?


Poutine veut mettre le dossier nucléaire israélien sur la table – Obama va-t-il accepter?

La semaine prochaine, dans la paisible station suisse de Glion, des fonctionnaires de l’ONU, de Russie, des Etats-Unis et du Royaume-Uni se réuniront, afin de se préparer à la conférence d’Helsinki sur la non-prolifération des armes en décembre.

La réunion du mois décembre était initialement prévue en 2010. Son but : rassembler les membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU – aka le club nucléaire mondial – afin de travailler sur ​​un plan visant à faire du Moyen-Orient une zone libre d’ADM (armes de destruction massive).

On pourrait penser que l’accent serait mis sur la Syrie et ses armes chimiques et sur l’Iran et son programme nucléaire. Après tout, les attaques au gaz sarin d’Assad contre les civils ont scandalisé le monde, conduisant le président russe Vladimir Poutine à proposer l’envoi d’une organisation affiliée à l’ONU pour éliminer les armes chimiques en Syrie. En outre, le P-5 et l’Allemagne poussent l’Iran à geler son programme nucléaire et à le soumettre aux inspections de l’Agence internationale de l’énergie atomique en vertu du protocole additionnel.

Mais vu la façon dont les choses se profilent, Israël pourrait avoir une mauvaise surprise. La conférence pourrait mettre en question la dissuasion nucléaire israélienne non confirmée.

A la 10e réunion annuelle du Club Valdaï, Poutine a déclaré sa volonté de mettre les armes nucléaires israéliennes sur la table comme une monnaie d’échange avec la Syrie et l’Iran. Tous les vieux sourire faits à Ariel Sharon et Benyamin Netanyahu sont oubliés : « rien de personnel, ce n’est que du business. »

Dans le monde en noir et blanc de Moscou du « nous contre eux », l’Iran et la Syrie sont considérés comme des amis russes, sinon des alliés, alors qu’Israël, l’Arabie saoudite, le Qatar et les autres États arabes sunnites sont considérés comme les ‘’agents’’ géopolitiques de l’Amérique. Les contradictions entre Israël et les Arabes, ou entre Doha et Ar-Riyyad sont soit mal comprises soit ignorées.

Si la Russie négocie sur les armes chimiques de la Syrie et les armes nucléaires iraniennes, elle veut tenter de désarmer Israël de ses armes de dernier recours. En somme, Moscou veut revenir au Moyen-Orient d’une grande manière, en remplaçant les États-Unis là où c’est possible. Et le Kremlin voit un tel parti anti-israélien comme un moyen de gagner des points dans la région.

En affaire nucléaire, le Kremlin considère de manière irréversible affaiblir un allié américain important. Moscou ne tient pas compte du fait que, selon des sources ouvertes, la dissuasion d’Israël n’a pas augmenté depuis des décennies. En outre, Jérusalem n’a jamais menacé d’effacer ses voisins de la carte – comme Téhéran l’a fait. En effet, si des armes nucléaires israéliennes existent, elles ont été un facteur de stabilité dans le Moyen-Orient pendant 40 ans – en prévenant une autre attaque arabe contre l’Etat juif.

La décision de Poutine de mettre la dissuasion israélienne sur la table soulève un certain nombre de questions. Tout d’abord, Israël n’est pas membre du Traité de non prolifération (TNP). Il a développé son programme nucléaire dans les années 1950 avec l’aide de la France, un membre du club nucléaire. C’est aussi un pays entouré d’ennemis avec des populations énormes, qui sont officiellement en état ​​de guerre avec elle, à l’exception de la Jordanie et de l’Egypte.

L’Iran, en revanche, est membre du TNP. Il a construit un gigantesque arsenal de missiles balistiques et s’apprêterait à construire une bombe nucléaire. “Mort à l’Amérique, mort à Israël”, y est une prière hebdomadaire.

De surcroît, des puissances nucléaires non parties prenantes du TNP comme l’Inde, le Pakistan et la Corée du Nord ont à plusieurs reprises menacé la paix dans leurs régions respectives. La Corée du Nord est une dictature génocidaire, communiste totalitaire, tandis que le Pakistan est un État faible, où les forces des islamistes radicaux peuvent prendre le pouvoir – et ses armes nucléaires. Pourtant, la Russie, les Etats arabes et beaucoup parmi les non-alignés dans le monde se singularisent en ne demandant que le désarmement nucléaire d’Israël.

Tant que l’Iran n’est pas complètement désarmé et que les pays arabes ne signent pas une paix complète et globale avec Israël, le reconnaissant comme un Etat juif, aucun gouvernement israélien ne peut abandonner la force de dissuasion ultime pour la sécurité nationale du pays. Il suffit de se rappeler que c’était le centre – gauche travailliste du leader David Ben Gourion et son protégé Shimon Peres, alors directeur général du ministère de la Défense, qui a initié et mis en œuvre le programme nucléaire de l’enfant de 10 ans qu’était Israël, gagnant un soutien international et une reconnaissance discrète, y compris des États-Unis.

Ainsi, l’initiative de l’ONU d’inspiration russe est en train de devenir une épreuve pour le gouvernement Netanyahou. Eviter la pression internationale pour signer le TNP et le désarmement est son objectif.

La question du désarmement nucléaire deviendra rapidement un test décisif pour les relations américano-israéliennes et pour le président Obama personnellement. Après tout, celui-ci croit au « Zéro Global l » – un désarmement nucléaire total. Les hauts fonctionnaires de son administration aimeraient voir Israël désarmé.

M. Obama peut penser que parvenir à un accord avec Poutine sur la Syrie et la perspective de geler le programme nucléaire de l’Iran justifient de mettre la pression sur Netanyahou. Ou bien il peut décider qu’une telle mesure compromettrait la sécurité d’Israël, si bien qu’il serait un fardeau pour l’Amérique.

Les sables du Moyen-Orient se déplacent rapidement, tout comme les relations américano-russes et américano-israéliennes. On ne peut qu’espérer que ces changements ne compromettront pas les fondations d’équilibre, de puissance et de stabilité qui ont permis de tenir le Moyen-Orient ces quatre dernières décennies.

Ariel Cohen est chercheur à la Fondation Heritage, membre de l’institut de recherches en études russes et eurasiennes et de politique internationale de l’énergie.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 16 thoughts on “Poutine veut mettre le dossier nucléaire israélien sur la table – Obama va-t-il accepter?

    1. Robert Davis

      Obama n’a pas intérêt à accepter ni à titre personnel ni pour l’intérêt des USA! Quant à poutine il est beaucoup moins « malin » qu’il ne le croit,cela se retournera bientôt contre lui à l’intérieur comme à l’extérieur,il fait là une grosse gaffe!

    2. Amram

      C’est des conneries tous ça, Poutine, c’est histoire de plaire a l’Iran et de ramasser quelques contrats juteux, c’est comme si on demander a une armée d’allez combattre un ennemi sans armes, le nucléaire Israélien, c’est la sécurité contre ces ennemis d’aujourd’hui et de demain, je ne donne pas chère de la vie d’un premier ministre Israélien qui aura, ne serai-ce qu’une pensée dans ce sens.

    3. Serge Belley

      steven L

      Il a voulu les envoyer dans les chiottes et il n’a pas réussi, ils sont toujours là et attende le moment de frapper.
      Putin est un RIGOLO, qu’il commence par désarmer lui-même on verra ensuite et c’est valable pour les autres détenteurs de l’arme de l’apocalypse.
      Autrement dit : VA CHIER PUTIN.
      Les pogroms dans l’Empire russe

      La première vague de massacres désignés comme pogroms eut lieu entre 1881 et 1884. Alexandre III, qui succède à son père Alexandre II assassiné, met fin à la politique libérale de ce dernier. Conseillé par son ancien précepteur, Konstantin Pobedonostsev, devenu procureur du Saint-Synode, il mène dès son avènement une politique réactionnaire et antisémite. Les Juifs sont rendus responsables de l’assassinat du tsar précédent. La politique du gouvernement au sujet des Juifs tient dans ce programme : « Un tiers des Juifs sera converti, un tiers émigrera, un tiers périra3 ». En 1881 éclatent plus de cent pogroms : les principaux sont ceux d’Elisabethgrad le 15 avril 1881, de Kiev le 26 avril, d’Odessa du 3 au 5 mai 1880, de Varsovie, alors possession russe entre décembre 1881 et janvier 1882 et de Balta le 22 mars 18828. Les populations locales chrétiennes, soutenues et souvent incitées par la police du tsar, attaquent les communautés juives de la ville ou du village avec l’approbation des autorités civiles et religieuses. Aux destructions et pillages des biens des Juifs s’ajoutaient les viols et les assassinats. La troupe n’arrive souvent que trois jours après le début du pogrom. Le gouvernement russe utilise les pogroms pour limiter les droits économiques des Juifs et les expulser des villages.

      Alors que la Russie traverse une grave crise révolutionnaire, une deuxième vague de pogroms frappe les populations juives entre 1903 et 1906. Les plus importants sont ceux de Kichinev le 6 avril 1903, de Jitomir en mai 1905 et de Bialystok le 1er juillet 1906. À Kichinev, où la presse et les autorités alimentent des rumeurs antisémites depuis plusieurs mois, c’est le meurtre d’un jeune chrétien, Michael Ribalenko, qui met le feu aux poudres. Accusés de crime rituel, les juifs subissent un pogrom de trois jours, le gouverneur ayant donné l’ordre à la police de ne pas intervenir. Après le pogrom d’avril 1903, les Juifs de Kichinev organisent des comités d’autodéfense. Cela n’empêche pas 19 d’entre eux de périr lors de nouvelles attaques les 19 et 20 octobre 19039.
      Russie révolutionnaire
      Après la Révolution russe d’octobre 1917, les Juifs de Russie ont continué à être persécutés par les tsaristes et on compte des milliers de victimes de pogroms pendant la guerre civile de 1918 à 1921, en particulier des Juifs d’Ukraine et de Pologne orientale, certains les accusant d’être à l’origine du bolchévisme, donc de la Révolution d’Octobre et parlent alors de judéo-bolchévisme. Des bandes de paysans en lutte contre l’Armée rouge massacrent les Juifs avec l’appui de quelques troupes ukrainiennes. En Russie même, l’Armée blanche de Denikine est à l’origine de plusieurs pogroms dont celui de Fastov le 15 septembre 19198. Pour l’année 1919, les historiens ont recensé 6 000 morts dans les pogroms anti-juifs en Russie10.

      En tout, la Russie a été pendant cette période le lieu de pogroms majeurs et 349 mineurs, qui auraient fait plus de 60 000 morts8. Les pogroms ont une double conséquence : l’émigration massive de 600 000 Juifs au cours des vingt dernières années du XIXe siècle, vers les États-Unis essentiellement, et la création du mouvement sioniste.

    4. Gabriel Zerbib

      Lisez  » Le kabbaliste de Prague « de Marek Alter. On y voit combien il est insupportable à une ville chrétienne de constater que sa petite communauté juive se soit dotée du Golem et par là même soit devenue inattaquable. Une belle allégorie qui nous invite à nous méfier des  » Putin  » de tous poils…

    5. Gabriel Zerbib

      Et maintenant un commentaire moins littéraire : Si Israël doit un jour se débarrasser de ses têtes nucléaires ce sera sur le museau des  » Putin  » de tous poils….

    6. Richard

      Poutine
      Vu le camouflet qu il a adresse a Obama et aux Américains avec la Syrie va se croire tout permis il va mettre sur la balance le nucléaire Iranien avec celui israélien
      Il va y avoir du bras de fer entre les USA et l URSS dans le courant de l hiver
      Poutine surfe sur une vague dangereuse il maintiens aussi ainsi le fait
      Ne mettez pas le nez dans les affaires intérieures de la Russie
      Pas de printemps russe !!!!a bon entendeur Salut

    7. Richard

      Israël n a au un intérêt a faire du lourd en nucléaire
      Ses ennemis sont distant de moins de 100 km voir 5 km
      L Iran lui vise l occident les USA il fait des essais sur des porteurs de 2500 km !!
      Surprenant

    8. simonai ongué

      Putin se croit intouchable ou imortel? non!Un homme qui croit à sa propre démocratie et non celle de sa population veut démander quoi? à israel? putin creuse sa propre tombe car..je pense que putin cherche lamort d’obama Le vrai gouvernement des état-unis n’acceptera jmais une telle affaire si israel est puissant (Dieu) cette puissance divine d’israel approvite largement les États-Unis.Ouvrir le dossier nucléair d’israel .Vs savez je n’ai jamais considéré la russie de putin comme pays européen.Le coministe ne peut finir du jour au lendemain

      POUR CONNAÎTRE LA VALEUR MORALE DE CE PAYS SIMPLE :IL FAUT SAVOIR SES ALLIÉS .CHINE IRAN CORRÉE DU NORD,SYRIE ETC VITE VOUS AVEZ LA RÉPONSE DE CE PAYS VOIR CUBA. LES PAYS QUI NE CONNAISSENT PAS LA VALEUR HUMAINE. ENVOYER LES AVIONS DANS L’ESPACE POUR MOI CELA NE FAIT PAS UN GRAND PAYS.
      CE PAYS A LA MALEDICTION DE FABRIQUER LE GOUVERNEMENT BANDITS TUEUR COMME PUTIN.
      Je montre putin à Dieu car putin ignore que, ça fait depuis longtemps qu’il attire l’oeil de Dieu!
      POUTIN N’EST PAS IMORTEL TOUT -PUISSANT EN RUSSIE. SON TEMPS PEUT SONNER N’IMPORTE QUAND .SI IL CHERCHE À EXPOSER ISRAEL, LUI-MÊME SERA EXPOSÉ PLUS VITE!

    9. GUEDJ Eliaou Gaston

      LES MOUTONS DE PANURGE
      Dans l’anarchie qui règne dans le système politique mondial près la décision contre nature avec l l’Iran afin qu ‘il poursuive ses travaux suir les armes nucléaires a près benjamin Nétanyaou l Vladimir Poutine rappelle les risques d’une guerre qui s’annonce dont on ignore ce que seront les conséquences
      Après avoir rappelé que l’Iran est d’abord une menace pour Israël l et que l’ensemble des pays islamiques sont solidaires de cette haine anti-juive que l’humanité n’ait jamais portéz la question se pose du pourquoi l’O N U les Etats Unis et l’occident dans son ensemble et les Etats qui le composent poursuive cette politique de haine à l »égard d’Israël pour ne pas dire du peuple juif .
      L’alignement de l’ONU sur cet engagement politique des Etats Unis ayant amené l’ONU à s’établir comme un système politique mondial se dotant t d’institutions étatiques comme une armée et un système judiciaire non seulement illégitime mais illégal car contraire aux objectifs non politiques qui fonde la légitimité de l’ONU .
      L’ONU peut elle avoir d’autres objectifs que le maintien de la paix dans le cadre du droit international ?’
      L’alignement illégitime de l’ONU su l’inconsciente politique du Président OBAMA est la cause la plus profonde du désordre mondial .
      L’intervention de la Russie dans l’affaire syrienne a été un révélateur des inconséquences de ces politiques totalitaires se légitimant sur des subjectivités contraire au droit
      La politique des Etats Unis du Président Obama s’est écarté du droit pour initié une politique idéologique reposant sur des subjectivités supposées humanistes
      L’intervention de la Russie dans k’affaire syrienne a été un révélateur
      d’une inconscience politique des Etats Unis qui débouchait sur une guerre aux conséquences imprévisibles occident . .Le tout est de savoir pourquoi ?
      Les Etats unis engagés dans une guerre sans merci contre l’internationale de la terreur islamique le Président décrète la fin de la terreur abandonnant l’Irak et l’Afghanistan à cette même terreur Pourquoi ?
      Il régnait au Moyen Orient et en Afrique une stabilité politique avec des gouvernements stables et indépendants . Pourquoi le Président Obama s’est doté d’un droit particulier r dit droit d’ingérence pour s’ingérer affaires intérieures d’Etat indépendants pour substituer aux gouvernements légitimes cette même terreur qu’il était censé combattre .Pourquoi ?
      Les nombreux occidentaux vivant où allant rn vacances en Côte d’Ivoire en Tunisie en Egypte en Libye ou en Syrie n’avaient jamais remarqué que ces gouvernements étaient des tyrans envers leur s peuples que leurs peuples pour substituer cette terreur islamique ?
      Pourquoi sans raison politique permet-il à l’Iran qui menace un Etat indépendant de destruction le président Obama s’engage à la fabrication de la bombe atomique présage à nr guerre aux conséquences imprévisibles
      En gros Pourquoi cette politique de lâcheté et de servitude face à la prise d’otyages fave à la menave de cette terreur islamique ?
      Le plus surprenant c’est cette unanimité de l’occident des Etats qui le composent à de de leurs peuples et de l’Onu au regard de cette politique de lâcheté et de servitude et d’allégeance au meurtre islamique /
      Il suffit de lire Rabelais quoi nous apprend qu’il suffit de jeter à la mer le chef de file du troupeau de motons pour que tout l’e troupeau se précipite dans la mer pour suivre leur chef de file . De Panurge à Obama lre monde n’a pas changé ..

    10. GUEDJ Eliaou Gaston

      a la suite de la lecture de cet article j’ai écrit le commentaire ci dessous que je viens de terminer .Il est doncimpossible de l’avoir trouver ailleurs .Je cous l’adresse ci dessois si vous jugrer qu’il est incvompatible acec votre rédaction c’est logique mais il ne peut faire l’obLES MOUTONS DE PANURGE
      Dans l’anarchie qui règne dans le système politique mondial près la décision contre nature avec l l’Iran afin qu ‘il poursuive ses travaux suir les armes nucléaires a près benjamin Nétanyaou l Vladimir Poutine rappelle les risques d’une guerre qui s’annonce dont on ignore ce que seront les conséquences
      Après avoir rappelé que l’Iran est d’abord une menace pour Israël l et que l’ensemble des pays islamiques sont solidaires de cette haine anti-juive que l’humanité n’ait jamais portéz la question se pose du pourquoi l’O N U les Etats Unis et l’occident dans son ensemble et les Etats qui le composent poursuive cette politique de haine à l »égard d’Israël pour ne pas dire du peuple juif .
      L’alignement de l’ONU sur cet engagement politique des Etats Unis ayant amené l’ONU à s’établir comme un système politique mondial se dotant t d’institutions étatiques comme une armée et un système judiciaire non seulement illégitime mais illégal car contraire aux objectifs non politiques qui fonde la légitimité de l’ONU .
      L’ONU peut elle avoir d’autres objectifs que le maintien de la paix dans le cadre du droit international ?’
      L’alignement illégitime de l’ONU su l’inconsciente politique du Président OBAMA est la cause la plus profonde du désordre mondial .
      L’intervention de la Russie dans l’affaire syrienne a été un révélateur des inconséquences de ces politiques totalitaires se légitimant sur des subjectivités contraire au droit
      La politique des Etats Unis du Président Obama s’est écarté du droit pour initié une politique idéologique reposant sur des subjectivités supposées humanistes
      L’intervention de la Russie dans k’affaire syrienne a été un révélateur
      d’une inconscience politique des Etats Unis qui débouchait sur une guerre aux conséquences imprévisibles occident . .Le tout est de savoir pourquoi ?
      Les Etats unis engagés dans une guerre sans merci contre l’internationale de la terreur islamique le Président décrète la fin de la terreur abandonnant l’Irak et l’Afghanistan à cette même terreur Pourquoi ?
      Il régnait au Moyen Orient et en Afrique une stabilité politique avec des gouvernements stables et indépendants . Pourquoi le Président Obama s’est doté d’un droit particulier r dit droit d’ingérence pour s’ingérer affaires intérieures d’Etat indépendants pour substituer aux gouvernements légitimes cette même terreur qu’il était censé combattre .Pourquoi ?
      Les nombreux occidentaux vivant où allant rn vacances en Côte d’Ivoire en Tunisie en Egypte en Libye ou en Syrie n’avaient jamais remarqué que ces gouvernements étaient des tyrans envers leur s peuples que leurs peuples pour substituer cette terreur islamique ?
      Pourquoi sans raison politique permet-il à l’Iran qui menace un Etat indépendant de destruction le président Obama s’engage à la fabrication de la bombe atomique présage à nr guerre aux conséquences imprévisibles
      En gros Pourquoi cette politique de lâcheté et de servitude face à la prise d’otyages fave à la menave de cette terreur islamique ?
      Le plus surprenant c’est cette unanimité de l’occident des Etats qui le composent à de de leurs peuples et de l’Onu au regard de cette politique de lâcheté et de servitude et d’allégeance au meurtre islamique /
      Il suffit de lire Rabelais quoi nous apprend qu’il suffit de jeter à la mer le chef de file du troupeau de motons pour que tout l’e troupeau se précipite dans la mer pour suivre leur chef de file . De Panurge à Obama lre monde n’a pas changé ..

      jet f’un doublon

    11. franck

      ah là là,

      est t’ on obligé d’ insulter les russes ? et le Président Poutine ?

      le Président Russe defend son seul point d’ attache en méditerranée
      l’ oublier et faire croire que la politique anti Israeliene <Russe ne serait que la continuité, l' extension plutôt, de l' ignorance du peuple …serait une lamentable erreur, pour l’ auteur mais également un mensonge prémédité

      l’ in^ér^t de La Russie pour cette région dépasse LARGEMENT le conflit Israelo Arabe, et représente une potientialité éconnomique pour l’ immense Pays;

      ramener à l’ antisémitisme le fait « de mettre sur le tapis » le dossier nucléaire Israelien est une fumisterie et n’ est que le miroir inversé du fameux « complot mondial » (attentat de 2001, négation de la conquête lunaire » et des grande oeuvres et avancée de l’ occident, ….), vomi répandu et étalé par nos ennemis;

      allons allons franchement je préfère encore le fringuant Poutine chevauchant son fier MIG 29 (que LUI contrairement à d’ autres arrive à vendre) que cette « erreur » qui squatt actuellement l’ Elysée et qui n’ arrive pas à nous débarrasser des « mohamed Merah »

      quand aux futures relations Israleo Russes, franchement avec cette complémentarité de compétences et d’ expérience il y a franchement de quoi construire

      mais arrêtez d’ Insulter les Russes; on ne gère pas un Pays de plus de
      cent million d’ habitants comme la Principauté de Monaco !!!

      vous en avez de belle vous avec la démocratie !!! vous êtes marrant ça se décrète maintenant la démocratie !!! allez en <Tunisie un peu pour voir comment ça se remplace facilement un Ben Ali !!! bandes de cons il à raison DEPARDIEU

      j' en ai pas après l' article de Ariel Cohen bien entendu mais à la bande de dégénérés se lachant en commentaires de merde

      depuis quand on insulte les Russes ? c'est nouveau ça ! ça vient de sortir?

      je ne suis pas Russe, mais je garde un merveilleux souvenir des magnifiques appareils de chasse policarpov et yacovlev; pas vous ? ah bon !

      franck

    12. josef zuares

      as usual the jew invents something awsome,comes the goy with its usual arrogance millenaire,borrows it from the jew and then finds it normal to ask the same jew not to keep it for himself.Bandit once,always bandit.Shame on you western man,you behave like a moron and you know it!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *