toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Découverte de scènes de tortures gore après l’attentat islamiste de Nairobi : yeux arrachés, corps accrochés à des crochets, doigts et nez arrachés à la pince


Découverte de scènes de tortures gore après l’attentat islamiste de Nairobi : yeux arrachés, corps accrochés à des crochets, doigts et nez arrachés à la pince

Yeux crevés, pénis arrachés, enfants retrouvés morts dans des frigos…: le calvaire des otages au Kenya. Une véritable horreur. C’est ce qu’ont découvert plusieurs soldats kenyans, après l’assaut du centre commercial Westgate de Nairobi. Les otages du groupe d’islamistes shebab somaliens ont été les victimes d’actes de barbarie inqualifiables.

Les islamistes shebab ont indiqué mercredi matin que 137 otages ont été exécutés par eux dans l’attaque du centre commercial Westgate à Nairobi qui a pris fin mardi soir, après 80 heures de siège.

Ce que les islamistes somaliens n’ont pas indiqué, et qui a été découvert par les premiers soldats à avoir pu entrer dans le centre commercial Westgate, montre ce que le respect à la lettre du coran leur a inspiré. Après avoir fait réciter des prières aux otages pour séparer les musulmans des infidèles, ils ne se sont pas contenté, comme les premiers témoignages l’affirmaient, d’abattre les non-musulmans d’une balle dans la tête. Non. Les soldats ont découvert d’abominables tableaux de tortures commises par les terroristes :

• Des otages aux corps démembrés, les yeux crevés, pendus à des crochets,

• Des hommes castrés, avec les doigts arrachés à la pince, puis aveuglés, et enfin pendus,

• Des enfants retrouvés morts dans les chambres froides des aires de restauration, avec des couteaux plantés dans le corps,

• La plupart des islamistes ont été retrouvés réduits en cendre, brûlés vifs par le dernier vivant.

Les horribles détails ont émergé hier jeudi soir en même temps que des images monstrueuses, dévoilant de nombreux cadavres jonchant les allées du centre commercial. Parmi les ruines, les soldats ont compté les corps d’au moins 71 civils qui avaient été déclarés disparus par la Croix rouge Kenyane. Il s’agit des premières – et prudentes- recherches, car le mail est peut-être piégé.

« Il y a des cadavres transpercés par des crochets, qui pendent des plafonds » a déclaré un médecin kenyan qui ajoute : « Ils leur ont arrachés les yeux, les oreilles, le nez. Ils leurs ont taillé les mains comme on taille un crayon, et les ont forcé à écrire leurs noms au sol avec leur sang. J’ai vu aussi un couteau traversant le corps d’un petit enfant »« Si vous regardez bien, vous constatez que tous les corps ont été torturés, les doigts et les nez arrachés avec des pinces sur des personnes vivantes »

Un des soldats qui a pris des photos à la demande de ses supérieurs a déclaré avoir été tellement traumatisé qu’il a du être pris en charge par une cellule d’accompagnement psychologique.

Lorsque l’assaut final a été lancé, des otages hurlant, à qui les terroristes venaient de trancher la gorge d’une oreille à l’autre, furent jetés vivants des balcons du 3e étage.

150 personnes sont supposées avoir été tuées quand le gouvernement a lancé l’attaque finale, lundi. Des soldats kenyans en état de choc ont déclaré que les corps découverts parmi les ruines, les mares de sang et les morceaux de corps humains au sol dépassaient les pires scènes de films d’horreur que le cerveau puisse imaginer.

© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

dailymail.co.uk/Kenya-mall-attack-torture-claims-emerge-soldiers-Eyes-gouged-bodies-hooks-fingers-removed.html





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Découverte de scènes de tortures gore après l’attentat islamiste de Nairobi : yeux arrachés, corps accrochés à des crochets, doigts et nez arrachés à la pince

    1. Paul

      Ces détails n’ont pas été rapportés par d’autres médias. Il ne faut pas choquer les citoyens, qui pourrait réagir pas l’expression d’un dégoût de l’islam. Merci Europe-israel de nous tenir informés des horreurs de l’islam pas toujours très modéré.

    2. michel boissonneault

      encore une fois , le Figaro + le monde + l’express et les autres garde
      le silence sauf EUROPE-ISRAEL … merci de votre intégrité et un jour
      tout le monde aura la vrai information car je prend toujour exemple
      sur la SHOAH , les nazie et certain gouvernement gardait l’info sous
      controle mais après 1945 tout avait été révélé a la face du monde

      les gauchistes de merde ne pourront pas camoufler tout les bétises
      islamique a vidam éternam

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *