toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Persécution des minorités chrétiennes : Poutine appelle la communauté internationale à se mobiliser. Les USA, du mauvais côté de l’Histoire


Persécution des minorités chrétiennes : Poutine appelle la communauté internationale à se mobiliser. Les USA, du mauvais côté de l’Histoire

Pendant que l’Occident se tait, ou soutient les oppresseurs, Poutine se fait le défenseur de la chrétienté d’Orient.

Du mauvais côté de l’Histoire

 Tandis qu’Obama fait la girouette, un nouveau leadership moral se lève pour défendre les démunis

Par un retournement de l’alignement politique et mondial des Etats-Unis, peut-être le plus significatif depuis le renversement de la Russie chrétienne par la révolution bolchevique en 1917, Barack Hussein Obama a transformé l’Amérique, de République démocratique occidentale centrée sur le christianisme, en une oligarchie pro-islamiste noyée dans des scandales de style soviétique, et reléguant dans l’ombre des centaines de millions de victimes innocentes dans le monde entier.

 D’autres exutoires masquent habilement de nombreux scandales internes de l’administration Obama (Benghazi, IRS, NSA, etc), mais le thème fédérateur semble être le contrôle du gouvernement sur tous les aspects de la vie, avec une érosion rapide de la liberté individuelle et religieuse.

Dans le domaine géopolitique, nous pouvons revoir rapidement ce qui a été formulé ici à plusieurs reprises sur le site FrontPageMag concernant le soutien déterminé d’Obama aux Frères musulmans dès le début de son premier mandat, jusqu’à l’ingérence flagrante de l’Administration pour le compte de la Confrérie avant les manifestations du 30 juin qui ont conduit à l’éviction de Morsi.

Les Coptes (rejoints par les forces pro-laïques) d’Egypte ont complètement rejeté Obama et l’ambassadeur américain Patterson en raison de leur soutien aux Frères musulmans, avec un mouvement de la base sans précédent appelant désormais  au départ de Patterson. [removal of Patterson].

Encore plus spectaculaire, lors des manifestations du 26 juillet en appui à l’armée égyptienne, les manifestants ont lancé un appel non seulement au rejet  d’Obama et des Etats-Unis, mais à un ré-alignement avec la Russie.[re-alignment with Russia.]

 Tahrir poutine

26 juillet place Tahrir : affiche de protestation étalant un immense portrait de Poutine avec « Bye Bye America » ​​en légende.

« Obama Out – Poutine In » et « Bye-Bye America » ​​: voici donc les chants et les pancartes tandis que la basse-cour de la politique étrangère d’Obama rentre à la maison au perchoir (selon la formule de l’ardent pasteur Jeremiah Wright).

 

En dépit des vagues d’attentats et d’assassinats de chrétiens par ces voyous de Frères musulmans, depuis les manifestations du 30 juin les Coptes semblent tenir un espoir prudent pour une dynamique laïque renouvelée, étant donné que les militaires tiennent bon, tandis qu’Obama et les États-Unis sont rejetés par les deux formations politiques d’Egypte.

En Syrie, la mosaïque unique de confessions chrétiennes a atteint le paroxysme de  l’exaspération à la vue du soutien américain aux rebelles djihadistes, et une délégation chrétienne syrienne est venue plaider devant le Congrès: «Pourquoi l’Amérique est-elle en guerre contre nous? »

En dépit de ce témoignage, les sénateurs républicains menés par John McCain (mais vigoureusement contestés par Rand Paul) ont fait cause commune avec le camp d’Obama, dans l’idée que le soutien aux extrémistes islamiques était le meilleur garant du bien.

 Encore une fois, la voix et le nom de Poutine s’élèvent au-dessus de la médiocrité du leadership américain dénué de tout sens moral.
Se référant à la vidéo largement diffusée d’un chef rebelle syrien en train de découper et de manger le cœur d’un ennemi tué au combat, M. Poutine a critiqué Obama et le Premier ministre britannique David Cameron, pour leur soutien à des terroristes, et a déclaré: «On ne devrait guère soutenir ceux qui tuent des ennemis et mangent leurs organes. »

Dans le débat sur la Syrie, M. Poutine s’est emparé de quelque chose qu’Obama a oublié ou qu’il n’est tout simplement pas programmé pour comprendre: la responsabilité morale des grandes puissances dans la protection de ceux qui sont dans une moindre mesure capables de se défendre. Envoyer des tombereaux d’armes  aux djihadistes syriens ne profite à personne, et ne sert qu’à faire des chrétiens sans défense des cibles toutes désignées.

Pourtant, il est clair, qu’Obama a de nouveau enfourché son cheval dans la course en Syrie. Ainsi, suivant son slogan de campagne de 2012, Obama va « de l’avant ». Et aller de l’avant, c’est ce que Raymond Ibrahim a identifié comme une «guerre par procuration contre les chrétiens du Moyen-Orient. »

Tel est l’effondrement géo-politique et moral des Etats-Unis. Jadis «ville phare  sur la colline, » l’Amérique d’Obama a perdu de son lustre, et a laissé un vide dans le leadership international des droits humains. Un vide qui semble sur le point d’être comblé par une Russie revigorée et tout à coup extrêmement pertinente.

 PoutineKirill


Le président russe Vladimir Poutine, à droite, et le patriarche Kirill, patriarche de Moscou et de toute la Russie (AFP Photo / Aleksey Nikolsky)

Au milieu des célébrations à Moscou pour commémorer le 1025e anniversaire du baptême de la Russie dans le christianisme orthodoxe, le président russe Vladimir Poutine a exhorté la communauté internationale à s’opposer aux répressions contre les chrétiens. Avec le Patriarche Kyrill, chef de l’Eglise orthodoxe russe, à ses côtés, Poutine a habilement déplacé le récit de la guerre civile syrienne elle-même, pour le  recentrer sur la question plus générale du coût humain des conflits à travers le monde. [Russia Today]:

La violation des droits des minorités religieuses, y compris des chrétiens orthodoxes, au Proche-Orient et en Afrique doit être au centre de l’attention de la communauté internationale, a déclaré jeudi à Moscou le président russe Vladimir Poutine.

«C’est avec angoisse et douleur que j’observe la montée des tensions interreligieuses, la violation des droits des minorités religieuses, y compris des chrétiens orthodoxes, dans de nombreux pays, surtout au Proche-Orient et en Afrique du Nord. Je considère que la communauté internationale doit accorder une attention soutenue à ce problème grave», a indiqué M.Poutine lors d’une rencontre avec les chefs des Eglises orthodoxes de plusieurs pays réunis à Moscou.

 

 «Les droits des minorités religieuses, notamment ceux des chrétiens, sont violés partout sur la planète et l’humanité doit prendre des mesures pour faire cesser ces situations, a déclaré Vladimir Poutine lors de la réunion avec les leaders chrétiens orthodoxes à Moscou. »

« Dans beaucoup de régions du monde, notamment au Moyen-Orient et en Afrique du Nord,  des tensions interconfessionnelles s’intensifient et les droits des minorités religieuses sont violés, dont ceux des chrétiens et les chrétiens orthodoxes», a relevé le président russe, ajoutant que « de tels conflits pourraient conduire à de plus graves conséquences. »

 

Poutine a appelé à des mesures immédiates pour empêcher de telles situations.

Il a ajouté que « la Russie a une grande expérience de règlement des conflits, de l’entente et de maintien de la paix inter-confessionnelle, qu’elle est prête à partager avec les autres pays » a conclu M. Poutine.

Le chef de l’Eglise orthodoxe russe le patriarche Kirill a déclaré lors de cette rencontre que la tentative de chasser les chrétiens de Syrie conduiraient à une « catastrophe civilisationnelle ». Le patriarche a rappelé que la Syrie est le berceau du christianisme et que l’assassinat et l’épuration des chrétiens dans le cadre du conflit armé est une tragédie pour  l’Église orthodoxe, la culture internationale et les gens ordinaires.

Les chefs d’Eglises orthodoxes locales qui partiront ensuite en Ukraine et en Biélorussie, se trouvent à Moscou dans le cadre des festivités consacrées au 1025e anniversaire de la christianisation de l’ancienne Russie – l’adoption officielle du christianisme dans la Russie kiévienne du prince Vladimir en 988 après Jésus Christ.

Les 15 Eglises orthodoxes réunies comptent plus de 225 millions de croyants.

Cet événement, ignoré par les médias américains, semble avoir été une sorte de plate-forme de lancement pour le nouveau rôle de la Russie dans le leadership chrétien mondial et les droits humains.

Particulièrement significatif  est la dynamique unique et robuste entre la République russe et le Patriarcat de Moscou. L’Eglise orthodoxe russe a connu une résurrection sans faille depuis la chute du communisme en 1991, et a raffermi sa position et ses ressources, en particulier au cours des dernières années, si bien qu’elle a peut avoir un rôle fonctionnel en tant que leader de la deuxième plus grande communauté chrétienne du monde. C’est ce qu’a affirmé l’un des principaux clercs de l’Eglise russe dans une récente déclaration.

Ce n’est un secret pour personne en Russie que Poutine et Medvedev et d’autres dirigeants ont à nouveau embrassé leurs racines chrétiennes orthodoxes, avec pour résultat une « symphonie » rare et florissante, faite de la coopération harmonieuse entre l’Eglise et l’Etat ce qui était le but insaisissable depuis mille ans de l’empire chrétien de Byzance.

 

La Russie impériale s’était longtemps considérée comme l’héritière de la couronne de Byzance, et l’empire protecteur des chrétiens orthodoxes. Il semblerait qu’en ré-imaginant son rôle au 21ème siècle, la Russie a élargi son mandat pour y inclure tous les chrétiens autochtones au Moyen-Orient et dans le monde. En ce moment, elle seule semble posséder la clarté de la vision morale, la force politique et économique (et certainement militaire), la force et la volonté, d’assumer le rôle de médiateur, de défenseur et de protecteur des chrétiens traditionnels, en particulier ceux dans le monde islamique.

 

Le pape de Rome a une voix, mais aucun pouvoir. Les Etats-Unis sous Barack Obama ont une voix et le pouvoir, mais pas la clarté morale ni le  droit d’être un leader. Cette nouvelle Russie – symphonie de l’Église et de l’État – semble prête à combler le vide qu’Obama a créé par sa politique étrangère Islamo-centrée, anti-chrétienne, et amorale.

Tandis qu’Obama tourne au vent comme une girouette, après avoir gaspillé la dernière bonne volonté du monde envers l’Amérique, il se retrouve – et les Etats-Unis avec lui – du mauvais côté de l’histoire, en soutenant des formes de gouvernement  oppressives aussi bien dans son pays qu’à l’étranger. Par un retournement spectaculaire depuis la révolution bolchevique, c’est maintenant la Russie qui est du côté du droit, et c’est vers elle que les chrétiens persécutés dans le monde se tournent désormais avec espoir.

Le temps le dira, mais c’est peut-être la Russie, qui est maintenant « la ville phare sur la colline. »

Par Ralph H. Sidway – Adaptation Nancy Verdier

Ralph Sidway est un chercheur chrétien orthodoxe et écrivain, auteur de « Face à l’Islam : Ce que l’Eglise antique a à dire au sujet de la religion de Mahomet.» Il exploite le blog ‘Face à l’Islam’.
Autres Sources : Raymond Ibrahim 28 Juillet 2013 in IslamMuslim Persecution of Christians
RIA Novosti, 28 juillet 2013 et Russia Today, 25 juillet 2013

 

 

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 18 thoughts on “Persécution des minorités chrétiennes : Poutine appelle la communauté internationale à se mobiliser. Les USA, du mauvais côté de l’Histoire

    1. yoniii

      hi

      trois aspect du sujet ne sont pas aborder par vous .

      1) c’est a la fois l’ecroulement de la civilisation occicdentale .
      demographie , dhimmitude , faschissation de la societé ,

      2) et l’islamisation de l’occident et de sa population autochtone et c1ivilisation comme aux moyenne orient jadis

      3) et remplacement et disparition de la civilisation des lumieres par celle d’une civilisation moyenn ageuses ; doublé d’une civilisation faschissante et religieuse retrograde.

      en somme les maux de l’islamifaschissant , ce retrouve maintenant dans la civlisation occcidentale . a la fois a cause de son islamisation et soumission.

      mais aussi de son auto destruction.

      cela est extrement grave car cela veut dire que la terre dois ce preparere a une regression profonde et lourde de consequence;

      le nombres de morts , pogroms , extermination , etc.. comme aux moyen age doivent etre prise en compte car ce sera le lo pour plusoieures siecles pour une grande partie de la population de cette planete.

      quel regression ….

      le combat entre la bete immonde et le bien . ce livre devant nos yeux ./ et s’est la bete immonde qui gagne pour l’instant.

      et le prix le plus lours a payer est devant nous. et ce prix sera de plusiueres millions de morts.

      et dire que cette regression pouvaient etre evité si l’occident ne fiuer pas la realité des chose; au lieu de faire comme l’islamfaschissant , rejetant la realité des chodses .

      by

    2. JEAN PN

      Bravo Monsieur Poutine. Honte aux européens et aux américains !!!
      Je peux me le permettre car j’ai honte d’être non seulement européen mais en plus français !

    3. Fabiszak

      merci mr Poutine – defendez les minorites chretiennes car Obama defend et finance les islamistes – et j’ai honte de savoir que Spielberg, et autres artistes ont finance ce musulman Obama –
      Pauvre Europe et USA – c’est le declin –

    4. sergio

      soutenir ces minorités chretiennes et autres menacée par cet islam conquerant, oui, mais quand je pense à tous ces juifs qui se sont battus pour les révolutionaires marxistes pour plus tard se retrouver devant les tribunaux staliniens antisemites, puis ceux qui se sont battus avec les mouvements de liberations divers de decolonisations, pour retrouver ces peuples liberes engages militairement contre la liberation du peuple juif sur la seule terre juive de la planete, des juifs vont t’ils aller se battre à la place des chretiens silencieux lors des exodes juifs depuis les débuts du sionisme moderne, pour peut etre un jour se retrouver face a cet antisemitisme lutherien calviniste orthodoxes ou autres qui perdurent,
      les soutenir, oui, les aider, pourquoi pas, se battre pour eux, non merci, on a donné, on peut se battre pour des valeurs communes, mais sous sa banniere.

    5. Harry

      Oui… mais entre-temps que dites vous de la scandaleuse campagne anti-gay menée par votre ami Poutine?

    6. JEAN PN

      @ Sergio. Il y a des moments où il faut réfléchir vite et bien.
      Moi, je ne suis pas juif. Mais que ce soit pour les juifs, les chrétiens ou qui que ce soit assassinés par les islamistes, mon choix serait vite fait: Sans hésiter, je me battrai contre les islamistes !!!

    7. michel boissonneault

      pour une fois que j’approuve M.Poutine car après avoir exterminer les
      chrétiens du moyen-orient ensuite les islamistes extermineront les juifs
      a la bombe atomique de fabrication iranienne et ne pas oublier que la
      technologie pour avoir créer les bombes iranienne sont russe…….
      maintenant a qui ont peux faire confiance

    8. Marthe

      C Bizarre. Je me demande si ce n’est pas un choix de société finalement organisé par les politiques avec d’autres acteurs comme un capitalisme de connivence et des idiots utiles : médias, show biz, etc. Si on regarde l’islam d’un peu plus près, avec les yeux des gens qui viennent de cette culture, qui ont une certaine notoriété, qui parlent de tous les points du Globe et qui nous mettent en garde contre l’islam, on découvre à travers tout ce qu’ils nous en disent que l’islam est pratique pour museler le peuple car plus de droit de grève, islam = soumission. Or, ça doit intéresser la sphère du capitalisme de connivence (crony capitalism) et les politiques qui croient avoir trouvé ensemble un moyen à travers l’islam. Ensuite, les minorités brimées et devant bosser sous la cravache et sous la botte de l’islam conquérant sont les chrétiens, les juifs, les bouddhistes, etc, les athées, et autres non islamistes. Donc, l’islam pourrait constituer aux yeux de politiques corrompus de toute l’Europe, un bon moyen pour réduire tous les peuples d’Europe à merci, un bon Cerbère en quelque sorte. Il y a aussi la place de la femme en islam. Elle ne compte pas. Sur le plan des indemnités en cas de sinistre, sa part est de combien ? Quasi nulle. C’est donc un bon plan pour les assureurs. Une femme ne compte pour rien pour tout ce qui est argent en islam (héritage : part inférieure de deux fois à celle du garçon). Imaginons un monde où la femme serait indemnisée deux fois en dessous la valeur de l’homme pour chaque préjudice indemnisé en Occident = des milliards d’économie. Au niveau du salaire, d’abord pour tordre le cou au chômage, les femmes n’auraient plus accès au travail. Les nécessiteuses, femmes mères seules, devraient apprendre à accepter n’importe quoi à n’importe quel prix.etc
      On voit ce que certains politiques de gauche comme de droite peuvent trouver d’intéressant avec leurs amis capitalistes dévoyés (je ne parle pas du capitalisme qui a libéré l’homme et lui a procuré richesse et biens, je parle du capitalisme dévoyé) pour mettre en place une société qui en aurait définitivement fini avec les droits de l’homme et du citoyen, droits qui fondent entre autres le droit d’insurrection, droit de grève. C’est juste une idée comme ça, mais je crois qu’il faut se poser les bonnes questions. L’islam est ce qu’il est et, à part quand il parle avec la dissimulation préventive, si l’on cherche un peu, il ne fait pas mystère qu’il nous déteste quand on ne lui appartient pas et il ne nous fait pas mystère de ce qu’il nous réserve. Donc, pourquoi a-t-il le vent en poupe en Europe et pourquoi avec tant de facilités des autorités ? C’est quand même bien quelque chose qui doit profiter à quelqu’un (un ou deux groupes) quelque part. Contre ça, tout le reste de l’Europe sera évidemment très malheureux, c’est la contrepartie dont ceux qui nous dirigent n’ont strictement rien à foutre car nos vies ne comptent pas, nos pays ne comptent pas, leur Histoire ne compte pas, nos Droits et Libertés ne comptent pas.
      Aussi : dans les pays d’islam, la pauvreté s’étend là où s’étend l’islam pur et dur et à mesure qu’il gagne du terrain, excepté les Etats extrêmement riches en pétro-dollars, donc on constate une pauvreté endémique. Mais si l’islam s’étend sur des pays dont la manne est une population de travailleurs à réduire à merci et qui peut être taxée jusqu’à merci, sous l’application de la charia, peut-être tous ces islamistes peuvent-ils devenir des pachas chez nous tout en nous laissant suffisamment tranquilles pourvu qu’on crache au bassinet de l’islam en payant l’impôt infâmant qui s’il est suffisamment augmenté pourrait bien faire vivre toute l’oumma qui pourrait alors occuper les postes clefs de la police, pourquoi pas de l’armée, de manière à maintenir les populations d’Europe sous la contrainte, une contrainte en apparence assez souple, mais qui ne permettrait pas à ces peuples de profiter de leurs libertés actuelles, et cet islamisme en symbiose avec des politicards véreux, le cortège des idiots utiles (tels que médias), le crony capitalism, pourraient ensemble tirer les marrons du feu…
      On peut même extrapoler plus loin car il faut bien trouver une raison logique à tout ce cirque islamiste chez nous. Forcément une raison. Peut-être une apocalypse avec des droits et libertés pulvérisés et un ensemble de peuples sous un contrôle draconien, avec ensuite une interdiction du droit d’association, interdiction du droit de se rassembler pour échanger des idées, pour parler (parler c’est déjà dangereux), etc

    9. Marthe

      Dans ce que je viens de dire, mon message précédent, je pense que je ne suis pas exactement là où il faut être pour trouver la solution du « bad game », mais je pense qu’il y a quand même une ou deux bonnes idées à creuser et à améliorer. Un chose est sûre, ça tient à l’islam et à son fond qui n’arrive pas à évoluer et reste bloqué au VIIe siècle avec ses haines pour les autres peuples de non croyants (c’est-à-dire non musulmans) et avec sa nature foncièrement liberticide. C’est donc à cette nature là, profondément liberticide, c’est là que réside la réponse à toutes nos questions. Et en parallèle, il y a notre Civilisation Occidentale des Droits de l’Homme, totalement pro-Libertés et la situation dans notre Système de la femme, l’égale de l’homme. Il y a aussi une question de l’Egalité de Droits entre les hommes et les femmes, entre les peuples dans notre Occident. A mon avis, il y a, comme dans la fable 3 larrons, peut-être plus, qui veulent se partager le gâteau et il est bien possible qu’ils soient tous dupés, car l’un ne pensera qu’à bouffer les autres, et vice-versa. Mais comme dit la fable : c’est alors qu’arriva un quatrième larron (le peuple quand il en a ras-le-bol uni à travers tout l’Occident) qui pourrait bien emporter tout le gâteau !

    10. angel

      On dira ce qu’on voudra !!
      mais malgré ses nombreuses casseroles Poutine mérite du respect n’en déplaise à certains !Car il est le seul à OSER demander cela !Tout nos politicotocards sont des pourris et des pleutres !
      Donc Un grand BRAVO Mr POUTINE

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *