toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le Hezbollah coupable de l’attentat de Burgas : la Bulgarie confirme les accusations d’Israël, par Hélène Keller-Lind


Le Hezbollah coupable de l’attentat de Burgas : la Bulgarie confirme les accusations d’Israël, par Hélène Keller-Lind

Le 18 juillet 2012, cinq touristes israéliens et leur chauffeur bulgare avaient été assassinés lors d’un attentat terroriste perpétré dans un petit aéroport de Bulgarie desservant des lieux de villégiature. Le 19, le Premier ministre, le ministre des Affaires étrangères et le Président israéliens désignaient le coupable : Le Hezbollah.

Accusation rejetée par certains. Ainsi, récemment l’UE se refusait à inscrire ce parti chiite libanais sur sa liste d’organisations terroristes, à la différence des USA ou du Canada. Or, après une enquête minutieuse, le gouvernement bulgare confirme les accusations israéliennes : Le Hezbollah a bien frappé des civils sur le territoire européen.

Certitude israélienne au lendemain de l’attentat de Burgas : Hezbollah et Iran coupables

Au lendemain d’une attaque terroriste perpétrée contre des touristes israéliens se rendant en vacances estivales en Bulgarie, attaque ayant fait six morts, dont cinq israéliens et un chauffeur de bus bulgare et plus de trente blessés, le Premier ministre, le ministre des Affaires étrangères et le Président israéliens accusaient le Hezbollah et l’Iran. Ils le faisaient avec la plus grande certitude. Ils affirmaient à l’époque que « l’attentat avait été perpétré par le Hezbollah, aidé par les Gardes Révolutionnaires iraniens ».

Pourtant, certains doutèrent de cette implication de l’Isran, dès le départ …

Et certains doutent encore : On sait que récemment l’Union européenne se refusait à inscrire l’organisation chiite libanaise terroriste sur sa liste d’organisations terroristes.

Un refus qui, selon Maariv, aurait été dû à l’intervention de la France en faveur du Hezbollah …

Son implication dans l’attentat de Burgas n’étant donc pas acquise pour le Quai d’Orsay ou les ministres des Affaires étrangères de l’UE, un attentat commis dans l’espace européen et les concernant donc tous …

Serait-ce là une volonté d’apaisement ? Il suffit pourtant de tirer les leçons de l’histoire pour savoir que ce langage est voué à l’échec. Sans parler de la dignité de ceux qui tenteraient ainsi de calmer des terroristes.

L’Iran se vante pourtant de contribuer aux « victoires » du Hezbollah et du Hamas…

On pourrait recommander aux diplomates européens, français en particulier, de mieux lire les dépêches de l’agence de presse iranienne Fars News. En effet, et pour ne prendre qu’un seul exemple, le 10 janvier 2013, citant les propos de hauts dignitaires iraniens, celle-ci rapportait comment « L’Iran se vante d’avoir contribué aux « victoires » du Hezbollah et du Hamas contre la « tumeur cancéreuse qu’est le régime sioniste ».

A l’issue d’une enquête minutieuse la Bulgarie désigne le coupable : Le Hezbollah

Aujourd’hui, le gouvernement bulgare livre les résultats d’une enquête minutieuse qu’il a menée en collaboration avec des services de renseignements étrangers. Enquête que salue le Premier ministre israélien, rappelant que ce sont six civils qui ont été assassinés. Et des dizaines de blessés. Il précise que « les résultats sont clairs : Le Hezbollah est directement responsable pour
cette atrocité. Il n’y a qu’un seul Hezbollah. C’est une organisation avec une seule direction. Cela confirme à nouveau ce que nous savons déjà, à savoir que le Hezbollah et son mécène iranien orchestrent une campagne de terreur mondiale qui s’étend sur des pays et des continents ».

Benyamin Netanyahou reprend ensuite un constat qu’il avait déjà fait, notamment en juillet dernier, à savoir que « L’attentat de Burgas a fait partie d’une série d’opérations terroristes récentes perpétrées contre des civils en Thaïlande, au Kenya, en Turquie, en Inde, en Azerbaïdjan, à Chypre et en Géorgie ».

Dans sa déclaration du 5 février il souligne également que « tout cela se passe parallèlement avec le soutien meurtrier que donnent le Hezbollah et l’Iran au régime sanguinaire d’Assad en Syrie ».

Et Benyamin Netanyahou rappelle aussi que « l’attentat de Burgas a été commis sur le sol de l’Europe contre un pays membre de l’UE », concluant : « Nous espérons que les Européens vont tirer les conclusions nécessaires quant à la véritable nature du Hezbollah ».

Source : Des Infos.com, par Hélène Keller-Lind





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *