toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ce qui en vérité devrait indigner les musulmans, par Ghaffar Hussain


Ce qui en vérité devrait indigner les musulmans, par Ghaffar Hussain

Le musulman britannique Ghaffar Hussain invite les musulmans à faire un examen de conscience et à revoir leurs priorités. Il critique également les gauchistes qui renforcent la culture victimaire des musulmans dans le vain espoir d’obtenir un soutien à leur cause.

En cette ère d’émeutes, d’assassinats et de lynchage dans des ambassades pour une vidéo YouTube, des ours en peluche ou des caricatures, il importe de souligner la nature politique, sélective et hypocrite de cette fureur alimentée par les islamistes.

Beaucoup de choses devraient offenser ceux qui semblent choqués par la moquerie de la religion, un fait bénin qu’on peut choisir d’ignorer. Voici des exemples :

– La destruction systématique du patrimoine de l’islam dans les villes saintes de La Mecque et de Médine. Depuis la conquête de la région du Hedjaz par la famille royale saoudienne, des mausolées, des cimetières et d’autres bâtiments importants liés à l’histoire de l’islam ainsi que du prophète Mahomet et ses compagnons ont été rasés pour faire place à des autoroutes, des centres commerciaux et des hôtels cinq étoiles.

– Le Tehreek-e-Taliban (TTP) au Pakistan qui continue de faire sauter les écoles de filles et d’attaquer violemment les jeunes adolescentes qui veulent les fréquenter.

– La persécution systématique des Ahmadis, des chiites, des chrétiens, des hindous et d’autres minorités au Pakistan, qui, lorsqu’ils ne sont pas accusés de blasphème, sont pourchassés par des voyous se réclamant de l’islam.

– La destruction et le vandalisme infligés à la ville antique de Tombouctou. Depuis que le groupe Ansar al Dine affilié à Al-Qaïda a pris le contrôle de la ville, des mosquées ont été attaquées, des mausolées ont été pris d’assaut et d’autres lieux saints ont été détruits, y compris les tombeaux de grands saints.

– La pratique répandue de l’excision, défendue et promue par des religieux en Afrique du nord et de l’est. Le monde entier reconnaît que cette pratique est ignoble, dégoûtante et inhumaine.

– L’antisémitisme hystérique prêché dans tout le Moyen-Orient. Il s’agit d’une forme de sectarisme largement acceptée et rarement remise en question.

– La destruction de temples bouddhistes et d’églises chrétiennes en Indonésie, qui a augmenté depuis que les partis islamistes ont accru leur influence en Asie du Sud-est.

– La destruction des statues de Bamiyan en Afghanistan par les talibans ; ces statues datant de plusieurs centaines d’années revêtaient une grande importance pour les bouddhistes du monde entier.

Ces actes devraient susciter des protestations et la colère, mais hélas, ils sont ignorés au profit de ceux qui peuvent être attribués aux maléfiques Occident et Israël même si le lien de causalité est fictif et fallacieux.

Le caractère sélectif de l’indignation pointe vers un malaise beaucoup plus profond infectant l’esprit des fidèles. Au cœur de ce malaise : Une vision politique apportant des réponses simples, de l’évitement et du réconfort à un moment où les fidèles devraient faire un examen de conscience et confronter leurs propres carences.

La complaisance dans une culture victimaire est la solution de facilité car elle n’oblige pas les musulmans à se poser les questions difficiles, par exemple : pourquoi dirigeons-nous des nations parmi les plus corrompues, inégalitaires, sexistes, dysfonctionnelles et autoritaires sur la planète ?

Au lieu de cela, les partis islamistes cherchent à galvaniser les masses derrière leur message apocalyptique en encourageant les musulmans à regarder vers l’ouest et à chercher des réponses dans la politique étrangère des États-Unis et du Royaume-Uni.

Malheureusement, de nombreux gauchistes occidentaux encouragent également cette tendance défaitiste et d’autodénigrement dans le vain espoir d’un soutien à leur cause.

Les premières victimes de ce phénomène sont les musulmans eux-mêmes : En reportant la responsabilité sur autrui, ils sont rendus impuissants et privés de leur rôle d’agents actifs. Les gagnants sont les islamistes et les djihadistes qui continuent de combattre l’art, la culture, les femmes et les minorités vulnérables, sachant que la plupart des musulmans sont distraits par leur obsession autour de la prochaine caricature danoise ou du prochain clip YouTube.

Il n’est pas facile d’engager un dialogue rationnel dans un tel contexte : Demandez à ceux qui ont essayé.

Source : What Muslims should actually be angry about, par Ghaffar Hussain, Commentary, 23 octobre 2012. Traduction par Poste de veille





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Ce qui en vérité devrait indigner les musulmans, par Ghaffar Hussain

    1. michel boissonneault

      enfin un musulman logique et humain , surtout lorsqu’il critique
      la gauche complice qui joue a la victimisation alors qu’il y a tant
      de violence en parole et physique de la part des musulmans

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *