toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Mitt Romney « ému d’être à Jérusalem, la Capitale d’Israël »


Mitt Romney « ému d’être à Jérusalem, la Capitale d’Israël »

Le candidat républicain à la présidentielle américaine, Mitt Romney, a déclaré dimanche « être très ému de se trouver à Jérusalem, la capitale d’Israël », dans un discours prononcé en face des murailles de la vieille ville.

Un discours devant la Fondation de Jérusalem qui lui a valu des remerciements chaleureux de la part du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou.

M. Romney a déclaré à la chaîne CNN qu’il croyait que l’ambassade des Etats-Unis  en Israël devrait être déménagée de Tel Aviv à Jérusalem.

Arrivé samedi en Israël dans le cadre d’une tournée visant à asseoir sa stature internationale, M.Romney a affirmé dans son discours qu’il reconnaissait le droit d’Israël à se défendre.

Si Israël doit mener une action seul afin que l’Iran arrête de développer cette capacité (nucléaire, ndlr), le gouverneur respecterait cette décision, avait auparavant expliqué un conseiller de M. Romney, Dan Senor, à la presse.

« Nous devons prendre toutes les mesures pour dissuader le régime iranien de poursuivre sa course vers le nucléaire et nous espérons que des mesures économiques et diplomatiques le permettront. Mais en fin de compte, bien sûr, aucune option ne doit être exclue », a ajouté M. Romney en faisant allusion à une éventuelle attaque militaire.

« Comme vous, nous sommes très inquiets du développement des capacités nucléaires de l’Iran, et nous considérons comme inacceptable que l’Iran devienne une nation dotée de l’arme nucléaire », a-t-il déclaré avant une rencontre avec le président Shimon Peres à Jérusalem.

La menace que (cette situation) pourrait représenter pour Israël, la région et le monde est incomparable et inacceptable, a ajouté le candidat républicain, qui affrontera le président démocrate Barack Obama lors du scrutin de novembre.

M. Netanyahou a pour sa part déclaré qu’il était important de brandir une menace militaire forte et crédible, associée à des sanctions, pour avoir une chance de changer la situation, répétant que les sanctions et la diplomatie seules n’ont pas fait reculer jusqu’ici le programme iranien d’un iota.

M. Romney a également rencontré à Jérusalem le Premier ministre palestinien Salam Fayyad, sans que rien ne filtre dans l’immédiat de cet entretien.

Le discours de M. Romney, livré à 8000 kilomètres des côtes américaines, était clairement conçu pour les Israéliens, mais, surtout, pour les électeurs évangéliques et les Juifs américains.

M. Romney, qui n’a cessé de critiquer la politique « faible et malavisée » du président démocrate sortant sur le Moyen-Orient, avait déclaré en juin que s’il était élu à la tête des Etats-Unis, il ferait « le contraire » du président sortant Barack Obama dans la région.

En janvier, il avait affirmé que M. Obama « avait jeté Israël sous un bus », en posant les frontières de 1967 comme point de départ des négociations entre Israël et les Palestiniens.

Il a aussi dénoncé la politique de son adversaire vis-à-vis de l’Iran, ennemi juré d’Israël, promettant des sanctions plus sévères s’il était élu.

La population juive américaine avait largement voté en faveur de M. Obama en 2008, trois personnes sur une le préférant à son adversaire de l’époque, John McCain.

Mais un sondage Gallup paru en juin a montré que ce soutien est légèrement redescendu, à 64%, restant toutefois plus de deux fois supérieur aux 29% d’électeurs juifs qui disent vouloir donner leur voix à M. Romney.

Vendredi, M. Obama s’est livré à une démonstration de soutien à Israël. Dans le cadre solennel du Bureau ovale, entouré de représentants de l’organisation pro-israélienne  AIPAC et d’élus américains, il a promulgué une loi renforçant la coopération en matière de sécurité et de défense avec l’Etat hébreu et a réaffirmé le soutien « inaltérable » de Washington à ce pays.

Source : European Jewish Press







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Mitt Romney « ému d’être à Jérusalem, la Capitale d’Israël »

    1. Claude V

      M. Romney est un homme dur , en ce qui concerne le monde du travail il est pour la sueur et les efforts ,pragmatique ,réaliste ,très critiqué par les opposants de la maison Obama qui le traitent d’ INHUMAIN ….pas grave…..
      Le grand avantage qu’il peut apporter a Israël c’est sa fraternisation indéfectible PAR LA FOI …. et dans ce domaine , cela est un « trésor de soutient commun a ces deux pays .Je crois que Romney reviendra encore sur le fait qu’il considère Jérusalem réellement comme la capitale d’Israël 1ere = cela par conviction politique
      2eme = et le plus important ,par l’ application de ses convictions religieuses très fortes ….
      On peut penser que grâce a ses idées ,il ne tombera pas comme ses prédécesseurs dans le piège et le chantage pétrolier qui a fait qu’ils se sont tous couchés comme des lèches babouches devant les émirats et autres maitres-chanteurs ….Il y a très longtemps a ce sujet , si l’Occident l’avait voulu ,nous serions devenus complétement indépendant du pétrole et surtout des dirigeants honnêtes n’aurait JAMAIS VENDU L ‘OCCIDENT A L’ISLAM suite a cet esclavage petrolier.
      Romney sera très surement une aide précieuse pour un renouveau politique partout dans le monde et souhaitons le avec de grands et immenses espoirs pour Israël ..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *