toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le Festival de Cannes se déshonore


Le Festival de Cannes se déshonore

Comment le Festival de Cannes peut-il accepter un film en compétition dont le réalisateur Yousry Nasrallah refuse que son film soit vendu à Israël?  En outre celui-ci a été applaudi par des journalistes après sa déclaration. Cela s’appelle de l’antisémitisme et de la part des journalistes de la désinformation.

Ce n’est pas une première à Cannes où Lars Von Trier avait déjà tenu des propos antisémites en 2011.

¿Cómo puede el Festival de Cine de Cannes aceptar una película en competición cuyo director Yousry Nasrallah se niega a que su película se venda a Israel? Además, ha sido aplaudida por la prensa tras su declaración. Esto se llama antisemitismo y viene de parte de los periodistas de la desinformación.
Esta no es la primera vez en Cannes, donde Lars Von Trier tenía comentarios antisemitas en 2011.
El director egipcio Yousry Nasrallah, en competición en Cannes con « Después de la batalla », dijo el jueves que no quería que la película se vendiera a Israel, alegando que este país no es « un aliado » de la revolución egipcia .

Le réalisateur égyptien Yousry Nasrallah, en compétition à Cannes avec « Après la Bataille », a déclaré jeudi qu’il ne voulait pas que le film soit vendu à Israël, estimant que ce pays n’est « pas un allié » de la révolution égyptienne.

 

« Je ne sais pas du tout si le film a été vendu à Israël mais si vous voulez connaître mon avis, non, je ne veux pas qu’il soit vendu à Israël. Pas tant que les Israéliens occupent encore les territoires palestiniens », a-t-il dit au cours d’une conférence de presse, suscitant les applaudissements de plusieurs journalistes.

« De merveilleux réalisateurs israéliens sont mes amis, Avi Mograbi par exemple ou Amos Gitaï », a-t-il ajouté. « Ce n’est moi qui décide si les films sont vendus ou pas en Israël. De tout façon, ils sont montrés là-bas ».

Mais « je ne pense pas qu’au moment où les Egyptiens sont encore en train d’essayer de franchir la première étape vers une libération vis-à-vis de leur propre régime, de l’oppression et d’une gouvernance militaire, Israël soit un allié pour cette libération », a-t-il conclu sur le sujet.

Présenté jeudi, « Après la Bataille », l’un des 22 films en lice pour la Palme d’Or, suit l’un des cavaliers des pyramides au Caire qui, privés de touristes et donc de moyens de subsistance pendant la révolution en 2011, fondirent sur la place Tahrir pour charger les insurgés. L’un d’eux, humilié et en quête d’une dignité retrouvée, croise une militante de la Révolution, urbaine, laïque et émancipée, à l’opposé de son univers.

source Le Point.fr

 

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec un lien vers la source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Le Festival de Cannes se déshonore

    1. Daniele - Europe-Israel.org Post author

      « non, je ne veux pas qu’il soit vendu à Israël. Pas tant que les Israéliens occupent encore les territoires palestiniens », a-t-il dit au cours d’une conférence de presse, suscitant les applaudissements de plusieurs journalistes. »

      Les « territoires palestiniens, soir la Judée et la Samarie, sont des territoires « disputés » et non occupés comme veut le faire croire la propagande. Employer des termes faux et mensonger est déjà de l’antisémitisme. Ensuite que des journalistes applaudissent à des propos antiisraéliens, c’est aussi de l’antisémitisme, car de la désinformation envers Israël.
      Par ailleurs le boycott est interdit illégal donc en France.

    2. Azoulay

      Quand des gens se prétendent artistes et qu’ils deviennent des censeurs
      Ils se mettent par eux même en marge de l’humanité
      Votre film ne sera alors pas vu par Israël pas par la Syrie pas par l’Iran pas par la Corée du nord pas par l’Égypte ni le Maroc ni la Cisjordanie ( qui tue ses propres frères)pas par l’Amérique ( à cause de Guatanamo) pas à Cuba ( dictature ) pas par la Chine pas par la liste serait trop longue
      Pourquoi le montrer à l’Égypte qui continue à tabasser les manifs
      Je pense que vous devriez faire une séance privée pour ceux des journalistes qui vous ont applaudi
      Avez vous été vous même en Israël chose dont je doute ou 3 mill de palestiniens vivent et sont soignés éduqués comme les juifs sans distinction
      Si votre film vous rapportait un peu d’argent profitez en pour visiter ce pays et comparez le au votre vous seriez surpris du fosse entre un pays de 65 ans et le votre milllenaire !!!!! En toute humilité Je ne suis pas israélien mais marocain

    3. GABRIEL

      Stop, arrêtez de crier à l’antisémitisme dès que quelqu’un exclut ISRAEL. il ne veut pas le vendre à Israel, que diable !! c’est son droit. non ce n’est pas de l’antisémitisme, c’est la liberté d’expression.

    4. Daniele - Europe-Israel.org Post author

      c’est de l’anti-sionisme, soit un synonyme d’antisémitisme

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *