toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les candidats socialistes et Israël: Aubry et Montebourg farouchement anti-israéliens.


Les candidats socialistes et Israël: Aubry et Montebourg farouchement anti-israéliens.

Prévues le 9 et 16 octobre prochain, les Primaires du parti socialiste doivent permettre à ses adhérents de désigner un candidat à la Présidentielle de 2012. Potentiel futur Président(e) de la république, le vainqueur de ces primaires se doit d’avoir une stature internationale. Quelle position aurait un président socialiste quant au conflit israélo-palestinien ? Que pensent réellement François Hollande, Ségolène Royal, Jean-Michel Baylet, Martine Aubry, Arnaud Montebourg et Manuel Valls d’Israël ? 

A maintenant 4 jours du 1er tour des Primaires du Parti socialiste pour les élections présidentielles de 2012, appelée Primaires citoyennes, Guysen s’attarde sur deux candidats considérés comme étant sur l’aile gauche du parti : Martine Aubry et Arnaud Montebourg.
Martine Aubry 
 
Actuelle maire de Lille et ancienne première secrétaire du P.S, Martine Aubry s’était distinguée en mars 2010 lorsqu’elle a stoppé de potentiels échanges économique entre la ville de Lille et celle de Haïfa. Ayant subi de nombreuses pressions de la part de ses concitoyens lillois, dont une partie soutient âprement la cause palestinienne, celle-ci a annulé la venue d’une délégation israélienne à l’inauguration du parc Eurotechnologies de la métropole lilloise. Un partenariat existe entre les deux villes (et non un jumelage comme ce fut largement dit au moment des faits ; Lille est jumelée en Israël avec la ville de Safed depuis 1988). L’université du Technion devait coopérer avec les pôles biotechnologiques lillois. Mme. Aubry a alors affirmé « qu’aucune invitation n’a été envoyée à la ville de Haïfa » et que cette coopération « ne comprend pas de volet économique » *.
 
Au même moment elle s’engageait à accroitre les échanges liés au jumelage Lille-Naplouse. Celle-ci avait accueilli de nombreux entrepreneurs originaires de la ville palestinienne lors de ce « fameux » parc Eurotechnologies le 28 mars 2010.
 
Lors du diner du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) à Lille le 7 novembre 2011, Martine Aubry s’était dite « fermement opposée » au boycott des produits israéliens. Ce soir-là, la fille de Jacques Delors rappelait une prise de position nationale du PS. Après ce discours, elle s’était faite largement réprimandée par les élus communistes lillois et le groupe Europe Ecologie-Les Verts qui se disaient  « extrêmement surpris ». Ils ont d’ailleurs rétorqué: « Comment reprocher à des citoyens de prôner le boycott économique contre un État qui viole ainsi impunément les principes fondateurs qui sont à l'origine de l'Organisation des Nations unies ? » Dans un communiqué cette fois, le groupe des élus communistes lillois s'est dit « choqué par les propos tenus par Martine Aubry » et estime que « le boycott est une action politique, pacifiste et populaire ».
 
Faisant souvent face à des élus et des électeurs résolument pro-palestiniens, Martine Aubry serait très surement amenée en tant que Présidente de la République à prendre des décisions allant à l’encontre des intérêts de l’Etat d’Israël.
 
Lors de l’Opération Plomb Durci début 2009, la chef de l’opposition avait émis son souhait-dans un entretien avec Jean-Michel Aphatie de stopper au plus vite « l’intrusion militaire israélienne ». Pour elle, il faut assurer la sécurité d’Israël, faire stopper les tirs de roquettes et dans le même temps assurer la sécurité des Palestiniens. Ne voulant pas se lier aux mouvements foncièrement israéliens menés par Europe-Ecologie et le Parti Communiste lors de certaines manifestations, elle avait déclaré : «  nous sommes tous concernés parce que quand on est humilié, quand on vit dans les conditions déplorables de Gaza depuis des années, on crée les graines du terrorisme, voilà ».
 
Martine Aubry, tout comme Arnaud Montebourg et François Hollande, avait approuvé le soutien du PS à la demande unilatérale des Palestiniens devant le Conseil de sécurité de l’ONU.
 
Arnaud Montebourg
 
Après l’épisode de la flottille en 2010, Arnaud Montebourg avait eu des propos très durs, et révélateurs, à l’égard d’Israël.  Lors d’une interview accordée au magazine L’internaute, le candidat à la primaire socialiste s’est positionné sur le sujet en estimant qu’Israël a effectué quatre violations du droit international : le blocus sur Gaza en lui-même, la défense par Israël du blocus, l’assaut contre des civils désarmés, et le fait qu’Israël ait effectué cet assaut en eaux internationale. Pour rappel, le rapport Palmer publié il y a plus d’un mois a déclaré que le blocus est légal au vu de la menace auquel fait face Israël ; et que les soldats israéliens « ont été accueillis par une résistance organisée et violente d'un groupe de passagers ».
 
M. Montebourg avait ajouté que la communauté internationale et l’Union européenne devraient prendre des sanctions contre Israël. Il continue en affirmant qu’il « n’est pas trop tard pour manifester contre l’impunité d’Israël ». Selon lui, Israël est dirigé par « un gouvernement extrémiste qui doit être fermement condamné ». Même si cela n’arrivera très probablement pas, une victoire d’Arnaud Montebourg aux primaires socialistes puis à la Présidentielle l’obligerait à rencontrer ses homologues « extrémistes » israéliens Benyamin Netanyahou ou même Ehoud Barak.
 
M. Montebourg a poursuivi en affirmant que le peuple palestinien doit faire face à « une misère et humiliation» de tous les instants depuis des années.  « Le gouvernement français doit s’activer pour faire en sorte que des sanctions soient émises à l’encontre d’Israël » conclu-t-il.
 
Les propos tenus par Arnaud Montebourg dans cette interview résument assez clairement son opinion sur Israël.
 
Arnaud Montebourg et Martine Aubry sont certainement les candidats les moins favorables à l’Etat d’Israël de ces Primaires citoyennes. Plus mesurée que son homologue masculin, Martine Aubry devrait adopter une politique pro-palestinienne si elle parvient à accéder à la présidence de la République, son entourage et son électorat lillois la ferait sûrement aller dans ce sens (notamment son mari, Jean-Louis Brochen proche de nombreux soutiens de la cause palestinienne).
 
*Lettre envoyée par Mme Aubry au Pr. Daniel Rouach, rédacteur en chef du site de la chambre de Commerce France-Israël IsraelValley.
 

 





Journaliste québécois - Pro-israélien, pro-atlantiste, pro-occidental - Chrétien.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *