toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le Liban, coincé entre Israël et la Syrie – Daniel Pipes


Le Liban, coincé entre Israël et la Syrie  – Daniel Pipes

 

Ce n'est pas un article de blog classique, mais des extraits d'un bulletin d'information d'aujourd'hui dans le Jerusalem Post par Oren Kessler, "le Hezbollah met en garde Israel contre les "menaces" de la frontière maritime"

L'article cite le chef adjoint du Hezbollah Naïm Qassem avertissant Jérusalem, hier, que le gouvernement libanais protégera sa souveraineté maritime face aux"menaces israéliennes" et "restera vigilant afin de recouvrer ses pleins droits, mettant tout en œuvre pour cela." Kessler me cite en réponse:

«Je ne prends pas cela très au sérieux. Ce que je prends au sérieux c'est une participation turque. Les Turcs ébruitent qu'ils n'aiment pas l'accord chypriote avec Israël, et je pense que cela pourrait être un signe de troubles à venir . Les Turcs eux-mêmes ne peuvent pas faire des réclamations de ce côté de la Méditerranée, mais ils peuvent le faire en se servant de Chypre. Je pense que les revendications du Hezbollah sont un brin comiques, mais celles des Turcs sont plus sérieuses. ».

Pipes a déclaré que le Liban devait être envisagé en relation avec les manifestations populaires qui ont déstabilisé la Syrie voisine pendant les quatre derniers mois. « Si le régime de Bachar Assad tient le coup et l'emporte, le Hezbollah continuera vraisemblablement à se renforcer. Mais c'est la question -. L'avenir même du Hezbollah est lié au régime d'Assad, » a déclaré Pipes par téléphone, depuis Philadelphie.

Si le président syrien était renversé, a-t-il dit, «le Hezbollah perdrait son protecteur et devrait se montrer plus prudent. Je ne pense pas que nous puissions parler du Liban tout seul, à l'heure actuelle. – Nous devons attendre et voir ce que sera le dénouement en Syrie. Je suis enclin à penser que le régime est en grande difficulté. Les choses se présentent assez mal pour la famille Assad . Je ne les considère pas encore comme hors jeu, mais je ne parierais pas sur eux ».

«Les attaques de cette semaine contre les ambassades américaine et française [à Damas]?

– « Où avaient-ils la tête? J'ai toujours vu Bachar comme un bleu [recrue militaire nouvellement incorporée]. Il n'est tout simplement pas fait pour cela [il devrait examiner les yeux* (*comme ophtalmologue), pas gouverner la Syrie]. C'est un capitaine mal assuré qui est à la barre. Ceci est capital pour expliquer mon pessimisme concernant le régime. »

 

 






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale