toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Lettre ouverte à M. Edouard Carmignac


Lettre ouverte à M. Edouard Carmignac

Europe Israël adresse cette lettre ouverte à M. Edouard Carmignac, Président de Carmignac Gestion, qui a financé un concours photo dont le titre était « GAZA 2010 » et dont le lauréat est Kai Wiedenhöfer connu pour être un militant d’extrême gauche anti-israélien. Carmignac Gestion finance ainsi l’exposition photos qui se tient actuellement au Musée d’Art Moderne « GAZA 2010 »

voir sur le sujet les articles suivants :

Exposition Gaza 2010 : quand la finance soutient le Hamas par Jean-Marc MOSKOWICZ

Une exposition de propagande « antisioniste » à Paris par Guy Millière

Compte rendu: Gaza au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris.

Lettre ouverte à M. Edouard Carmignac

En ma qualité de Président de l’Association Europe-Israël, qui a pour but et unique vocation de favoriser l’émergence d’une paix juste et équitable au Proche-Orient, en rééquilibrant l’information dans le sens de la vérité, de la justice et de l’équité, je me permets de vous adresser cette lettre au nom de tous ses membres et sympathisants.

Une part non négligeable de la communauté juive de France s’est trouvée particulièrement consternée d’apprendre que le prix « Carmignac du photojournalisme » a pour thème « Gaza 2010 », avec pour corollaire d’exacerber le climat de haine intercommunautaire qui sévit dans notre pays, et à la stimulation des bas instincts antisémites d’une frange de la population, même si la dénomination « moderne » de la bête immonde sous le masque « l’antisionisme », les met
pour le moment à l’abri de poursuites judiciaires.

En mettant au premier plan, avec la complicité sans surprise de la Mairie de Paris, un thème aussi polémique, vous vous deviez de présenter une version objective d’un problème complexe qui dépasse largement les intérêts d’une opération promotionnelle, même à caractère « artistique » qui, croyez-vous, donnerait du relief et une certaine consistance à votre société.

Le conflit arabo-israélien, vu de la place Vendôme, peut paraitre abstrait. Mais sur place, des êtres humains, dans les DEUX CAMPS, meurent régulièrement du fait qu’à l’abri, d’autres font la guerre avec le sang des autres.

Vous avez choisi pour une obscure raison d’attribuer votre prix, de manière peu transparente d’ailleurs, à un homme dont le parti pris et l’engagement, souvent douteux, sont de notoriété publique. Faisant cela, vous faites rejaillir sur votre société des doutes et des suspicions que suscite une prise de position arbitraire et subjective peu compatible avec l’image de sérieux et de réflexion qui sied aux sociétés de gestion.

En contribuant à l’instauration d’un climat intercommunautaire délétère en France, vous portez l’entière responsabilité d’une mise en scène agressive et mensongère. Vous contrevenez ainsi aux règles élémentaires du journalisme que vous prétendez soutenir par la mise en scène de propos partiaux, incomplets, et faux.

En cela, c’est toute la communauté juive de France que vous mettez en danger, au regard de l’augmentation des agressions antisémites commises au nom des palestiniens.

C’est pourquoi vous vous devez d’infirmer cette attitude par une déclaration forte et rassurante en sa direction.

En attendant, notre Association se fera un devoir moral de porter à la connaissance de chaque établissement financier, de chaque fonds d’investissement, de chaque leader d’opinion économique en France, en Europe et aux Etats Unis, votre engagement et vos déclarations très spécieux dans le cadre du prix que vous organisez.

Gageons que si, sans nul doute, cette exposition avait pour but de plaire à une certaine frange de votre clientèle, mais une autre que nous représentons saura l’apprécier à sa juste mesure et réagir en conséquence.

Salutations


Jean-Marc MOSKOWICZ
Président d’Europe Israël




Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Lettre ouverte à M. Edouard Carmignac

    1. Abram

      Cette déferlante de propagande anti-israélienne non contente d’occuper l’espace public, se vautre dans le même temps dans les temples de la culture et de l’art. La mairie de Paris en particulier fait dans la surenchère pro Hamas. Il y a donc une fenêtre publique officielle qui ,soit par des fonds publics- les impôts des français- soit par des mécènes privés qui ne seraient pas opérationnels sans la complicité des autorités municipales,civiles et politiques, et cherchant à salir l’image d’Israël auprès du grand public.Il est d’une grande évidence que les ficelles sont tirèes depuis la tête de la hiérarchie politique, donc du gouvernement de la gauche, lequel pour le moment se montre incapable de maitriser les problémes quotidiens des français,et fourre son nez dans le petchi du Proche-Orient pour lequel il ne cesse de jeter de l’huile sur le feu. Des irresponsables.Cette conduite est indigne de dirigeants politiques français qui trahissent les vrais besoins de la France. En fait, ils agissent comme les dirigeants arabes qui ne font rien pour résoudre leurs problèmes lancinants et cruciaux: la misère, la pauvreté, l’analphabétisme, et le chômage. Un monde qui fonctionne ainsi porte en lui toute la marque du cynisme, de l’irresponsabilité et de l’inaptitude à diriger la société. C’est le visage hideux d’hommes politiques véreux, corrompus et vendus, pour lesquels les mots justice, vérité, honneteté ont perdu leurs sens.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *